Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Financement des écoles privées sous contrat : les villes éducatrices craignent le pire

Publié le 11/02/2019 • Par Michèle Foin • dans : A la une, Actu experts finances, France

enfants-cour-ecole
Monkey Business Images
Alors que le projet de loi pour une école de la confiance est arrivé ce lundi 11 février à l’Assemblée nationale, des élus du RFVE dénoncent « un cadeau de 150 millions d’euros » à l’école privée et prédisent un « déséquilibre » des finances locales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le projet de loi pour l’école de la confiance est entré le 11 février 2019 en première lecture dans l’hémicycle. Passé en commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale la semaine dernière, le texte a très peu évolué sur la question de la compensation par l’Etat des dépenses supplémentaires des communes liées à la scolarisation obligatoire à 3 ans. Seule la pérennité du financement a été garantie par un amendement de la co-rapporteure Anne-Christine Lang, députée LREM de Paris.

Reste que le financement des écoles maternelles privées par les communes ne passe décidément pas. Le Réseau français des villes éducatrices (RFVE) organisait jeudi 7 février, avec l’ANDEV, le Cnal et la FCPE, une conférence de presse pour alerter sur un projet de loi qui « va déséquilibrer les finances des communes et amplifier la séparation de la jeunesse de notre pays », affirment ces organisations.

Un coût sous-estimé

Le premier objet du litige est le coût du financement de l’école privée par les communes. Depuis 1959, elles sont contraintes par la loi Debré de financer le coût de fonctionnement des écoles élémentaires privées sous contrat à la même hauteur que leur école publique.

Le projet de loi de Jean-Michel Blanquer les oblige à financer également les écoles maternelles. Il prévoit bien une compensation, mais uniquement pour les communes qui ne finançaient pas ces dernières en 2018. 40 millions d’euros ont été prévus à cet effet par l’Etat.

Une estimation que conteste fermement le Cnal : « lors de notre audition avec la Cour des comptes en 2018, la présidente de la troisième chambre a admis être dans l’incapacité de calculer les sommes versées par les collectivités aux établissements privés sous contrat », insiste son secrétaire général, Rémy-Charles Sirvent. « Nous estimons plutôt ce coût à

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Financement des écoles privées sous contrat : les villes éducatrices craignent le pire

Votre e-mail ne sera pas publié

Adeline

12/02/2019 06h48

Il semble important de rappeler que le projet ne prévoit pas la scolarisation obligatoire à 3 ans mais bien l’instruction.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement