Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Election présidentielle

Pourquoi les bulletins nuls méritent d’être archivés

Publié le 08/04/2022 • Par Alexandre Léchenet • dans : Actualité Culture, France

REP VOTE-BULLETIN 1_1526958
J. MOUALEK
Les bulletins blancs et nuls reflètent une partie de l’opinion. Leur archivage, qui n’est pas systématique, se révèle précieux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans les rayonnages des archives départementales du Val-d’Oise se trouvent de nombreux bulletins nuls qui attendent les visiteurs. Attachés aux procès-­verbaux des opérations électorales, ils ont été sélectionnés par les archivistes une fois les délais de recours épuisés. Ils deviennent alors une source d’informations précieuse pour les chercheurs sur l’état de l’opinion.

On trouve ainsi conservés, à l’occasion du second tour de l’élection de 1988, où s’affrontaient François Mitterrand et Jacques Chirac, des bulletins encourageant Jean-Marie Le Pen ou Raymond Barre, des feuilles de papier toilettes ou des bulletins réclamant la fin du nucléaire (voir ci-dessous).

Trois catégories

« Les bulletins blancs et nuls sont souvent invisibilisés, déplore le sociologue Jérémie Moualek, qui a étudié ceux conservés par les archives de l’Oise. Mais ils nous en disent beaucoup sur le vote. Ce n’est pas qu’un suffrage, c’est aussi un investissement symbolique. » Il a relevé que, lors de certaines élections, notamment locales, une attention était donnée aux bulletins nuls qui exprimaient parfois une colère spécifique.

Plus largement, il a esquissé, à partir de son travail d’analyse et d’entretiens avec des électeurs concernés, trois grandes catégories de votes blancs et nuls. La première, plus importante en nombre, « les votes “partisans”, où l’on retrouve les bulletins des candidats non qualifiés ou alors deux bulletins “officiels” dans une seule enveloppe ». Une catégorie, d’après ses recherches, venue d’un électorat plutôt ­intégré socialement, qui considère que voter blanc est légitime.

Une deuxième catégorie se rapproche de l’abstention politique : les  électeurs qui la composent veulent « faire entendre leur voix plutôt que de la donner » et écrivent parfois des revendications très précises, contre l’installation d’éoliennes par exemple.

Enfin, la dernière catégorie, assimilable à l’abstention sociologique, va s’observer notamment lorsqu’il y a un contrôle social fort sur l’électeur pour qu’il se rende aux urnes, poursuit le chercheur. Il s’en sort alors avec une pirouette et déposera dans l’enveloppe du papier toilettes, une critique du personnel politique dans son ensemble (« Blanc bonnet, bonnet blanc ») ou des blagues.

Le travail quantitatif et statistique de Jérémie Moualek est possible parce qu’il a travaillé avec les archives départementales de l’Oise, qui ont ­conservé l’exhaustivité des bulletins nuls. Dans d’autres départements, un travail d’échantillonnage est fait. Il a été encouragé par une circulaire de 2004, qui recommande un échantillonnage « pour certains scrutins ou certains bureaux de vote en tenant compte de la situation politique et selon l’intérêt des mentions portées sur les bulletins ».

Cécile­ ­Ribet, cheffe du service « conseil, collecte, traitement » aux archives départementales du Val-d’Oise, explique : « L’échantillonnage, c’est la plus-value de l’archiviste. On fait un pari sur ce que les chercheurs vont vouloir étudier. Mais nous avons plusieurs contraintes. » L’intérêt pour les documents, mais aussi la place dans les rayons ou le personnel disponible figurent parmi les critères pour construire la politique de collecte. Pour l’élection présidentielle de 2022, les modalités n’étaient pas encore définies à la fin du mois de mars, alors que nous visitions les archives départementales à Cergy-Pontoise.

Des pépites

Cette politique de collecte dépend également de ce que la préfecture voudra bien transmettre. L’échantillonnage n’a, par exemple, pas été possible pour la présidentielle de 2017 : seuls les procès-­verbaux des bureaux de vote centralisateurs ont été versés. Et le tri prend du temps, souligne ­Christelle Perronnet, à la direction des archives départementales du Puy-de-Dôme, mais « certaines pépites valent la peine. Nous nous efforçons d’avoir des ­critères les plus objectifs possibles, ce qui n’est pas chose facile ».

Quelques bulletins nuls des archives départementales du Val-d’Oise

FRAD095_664W_12_01_VilliersLeBel_BV3

Procès-verbaux des opérations électorales de Villiers-le-Bel pour l’élection présidentielle de 1988, Archives départementales du Val-d’Oise

Procès-verbaux des opérations électorales d’Argenteuil pour l’élection présidentielle de 1974, Archives départementales du Val-d’Oise

FRAD095_204W_2_03_Eaubonne

Procès-verbaux des opérations électorales d’Eaubonne pour l’élection cantonale de 1973, Archives départementales du Val-d’Oise

Procès-verbaux des opérations électorales de Taverny pour l’élection présidentielle de 1988, Archives départementales du Val-d’Oise

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pourquoi les bulletins nuls méritent d’être archivés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement