Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

En pratique

Réussir l’épreuve RAEP : les 6 erreurs qui ne pardonnent pas

Publié le 14/04/2022 • Par Véronique Bouhour • dans : A la une emploi, Conseils méthodologiques

concours
HKo/AdobeStock
L'épreuve "reconnaissance des acquis de l'expérience" est présente dans plus de la moitié des concours et examens professionnels de la fonction publique territoriale, et environ 80% de ceux de l'Etat. Elle concerne presque tous les candidats fonctionnaires, contractuels ou salariés du privé. On passe en revue les principaux écueils de l'exercice.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La RAEP, c’est quoi ?

L’épreuve de « Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle » (RAEP) est un mécanisme d’évaluation et de comparaison des compétences professionnelles des candidats, mis en œuvre par un jury de concours ou d’examen. Elle se compose

  • d’un écrit : le dossier « RAEP » à remplir, chez vous, au calme si possible, et à transmettre au centre de gestion organisateur;
  • puis un oral : l’entretien avec le jury , basé sur votre dossier RAEP.

L’épreuve RAEP, pour qui ?

Tout le monde, ou presque, est concerné. Sauf les jeunes diplômés sans expérience professionnelle, pour lesquels l’épreuve RAEP des concours externes est facultative.

L’épreuve RAEP s’adresse principalement

  • à tout fonctionnaire souhaitant accéder à un poste supérieur par recrutement ou concours/examen,
  • à tout agent contractuel voulant devenir fonctionnaire,
  • à toute personne expérimentée des secteurs privé ou associatif désireuse d’intégrer la fonction publique.

Le dossier RAEP n’est pas, comme l’estiment certains candidats, une « simple » formalité à remplir, même s’il n’est généralement pas noté ! L’épreuve orale, ensuite, doit être préparée aussi soigneusement qu’un entretien d’embauche. D’ailleurs, pour  intégrer la fonction publique sans concours, par recrutement direct ou par contrat, il vous faudra réussir un entretien d’embauche. Et pour peu que vous ayez déjà une expérience professionnelle, vous devrez le préparer exactement comme une épreuve RAEP.

Recevez tous les mois la newsletter : conseils et actualité des concours

 

L’épreuve RAEP : les 6 erreurs les plus fréquentes

 1. Attendre les résultats de l’admissibilité pour préparer l’épreuve RAEP

Anticipez ! N’attendez pas de savoir si vous êtes reçu à la première partie de l’examen ou du concours : commencer la préparation de l’épreuve RAEP quinze jours avant l’épreuve, c’est la galère assurée.

Pour établir votre dossier RAEP, comptez au moins une bonne quarantaine d’heures. Idem pour préparer l’oral. Vous devez en effet mener une réflexion approfondie pour répondre à deux questions essentielles :

  • quelle est ma « personnalité professionnelle », et comment la mettre en valeur par écrit, dans le dossier, puis à l’oral ;
  • qu’est-ce qui me porte, au fond, vers ce poste, ces fonctions en particulier, qu’est-ce que j’en attends personnellement ?

Vous aurez peut-être besoin d’aide pour aller au fond des choses.

De plus, pour remplir votre dossier, il faudra vous documenter, fouiller dans vos souvenirs et vos archives. Et faire le point, avant de passer à la rédaction, soignée, sans faute d’orthographe et de grammaire. Tout cela demande du temps.

  • Votre  dossier RAEP est votre passeport pour l’oral. Il va constituer le support de l’entretien. Il faut donc veiller à assurer une cohérence d’ensemble. Ce n’est pas simple.

Au cours de l’entretien, vous allez « incarner » votre dossier, faire vivre la personnalité professionnelle qui s’en dégage. Il ne doit pas exister de hiatus entre ce qui ressort de votre écrit et votre présentation orale.

Une astuce pour anticiper certaines questions du jury : dans la « note de motivation » et la partie « CV’, n’écrivez pas tout. Pensez à garder en réserve des détails pour l’oral. Vous gagnez de l’espace à l’écrit et vous préparez ainsi du matériel précieux, le cas échéant, à l’oral.

De toutes les façons, vous n’aurez pas perdu votre temps. Soyez-en sûr. Même si vous êtes recalé, vous aurez beaucoup appris sur vous-même, sur ce que vous voulez faire de votre avenir professionnel.

2. Remplir le dossier RAEP sans respecter les règles

Sur le site web de l’autorité organisatrice du concours ou de l’examen que vous préparez, téléchargez le « Guide de remplissage » du dossier RAEP. Ce guide précise les règles formelles à respecter pour constituer le dossier. Lisez-les attentivement. Certains candidats ne prennent pas cette peine… Tant pis pour eux.

  • Le dossier RAEP est soumis à un formalisme strict. A respecter absolument.

 

La structure type d’un dossier RAEP s’articule ainsi :

  • une page de présentation,
  • un CV
  • une note ou lettre de motivation
  • une déclaration sur l’honneur et
  • des annexes (un choix de missions accomplies, documents à l’appui).

Un nombre de pages limité : comptez de 7 à 20 pages, au total, suivant les concours/examens. Parfois, le nombre de pages est précisé pour chacune des parties du dossier.

Unr mise en page réglementée. Vous ne pouvez pas choisir librement la police de caractère, le corps, l’interlignage, etc. En règle générale, le texte doit être composé en Arial, corps 11, interlignage zéro, espacement zéro, marges de 1,25 cm pour les pied de page et l’en-tête, 2,5 cm à droite et à gauche.

Que se passe-t-il si vous ne respectez pas ces consignes ? N’imaginez surtout pas qu’il sera possible de sauver la mise à l’oral. Si le dossier doit obéir à un certain formalisme, c’est aussi pour vérifier que vous êtes capable de répondre à une commande précise.

  • Déroger à ces règles de forme renvoie d’emblée une image négative du candidat au jury qui va l’évaluer à l’oral.

3. Lister tous les postes occupés jusqu’alors dans votre carrière

Beaucoup de candidats énumèrent tous les postes occupés successivement, assorties de leurs fonctions théoriques, hors contexte. C’est une erreur fréquente, souvent coûteuse. Pour le jury, elle signifie que vous n’avez pas compris le sens, ni l’objectif de l’épreuve RAEP.

  • Rappelons que la compétence, c’est le croisement de tout ce que l’on sait avec la façon dont on met en oeuvre ce savoir, par son comportement, dans un contexte donné.

Il est conseillé de sélectionner trois ou quatre de vos compétences clés, au regard de celles exigées pour le poste proposé, les fonctions que vous voulez exercer.

Pour cela, un conseil pratique : imprimez la page du « Répertoire métiers » contenant la description du poste ou des postes que vous voulez obtenir. Avec un Stabylo jaune, par exemple, surlignez les missions, compétences, qualités requises pour le poste en question. Puis, sur une feuille de papier, listez vos expériences professionnelles en éliminant d’emblée celles qui n’ont rien à voir. Puis, « stabylotez » en vert celles qui correspondent aux compétences demandées pour le poste.

Pour remplir la partie « CV » du dossier, plusieurs outils vous seront très utiles : les répertoires des métiers de la fonction publique, le descriptif du cadre d’emplois et des fonctions auxquels vous voulez accéder.
Reprenez vos fiches de poste : elles vous aideront à détailler les compétences liées aux postes que vous avez occupés.

4. Rester vague sur votre motivation

Pour rédiger votre note de motivation, posez-vous cette question : pourquoi ai-je envie d’obtenir ce poste ? Pour un meilleur salaire ? Le jury le sait déjà.
En revanche, ce qui l’intéresse, c’est de connaître les valeurs qui vous portent.  C’est aussi l’art et la manière avec lesquels vous exprimez votre motivation.

Mais peut-être ne savez-vous pas encore quelles valeurs vous animent véritablement.

Interrogez-vous sur le sens que vous donnez à vos fonctions passées et à celles qui vous attendent. Essayez d’identifier les valeurs porteuses de vos choix de carrière. Vous pourriez être surpris en découvrant un fil qui relie vos différentes expériences professionnelles, même celles que vous préféreriez oublier. Ces dernières peuvent d’ailleurs se révéler particulièrement intéressantes pour le jury, dans la mesure où vous avez réussi à surmonter vos difficultés. Vous expliquerez comment. Là aussi, faites le tri entre ce que vous gardez pour l’écrit et pour l’oral.

5. Reprendre votre ancien dossier RAEP sans le mettre à jour

Répétons-le : le dossier RAEP est un arrêt sur image. Si vous reprenez un ancien dossier RAEP, vous devrez l’actualiser, même s’il date de l’an dernier. Ce sera l’occasion d’une nouvelle réflexion sur votre parcours professionnel.

 

6. Réciter le contenu de votre dossier RAEP devant le jury de concours/examens

Le dossier RAEP vous a permis d’être au clair avec vos compétences actuelles et vos ambitions. Le jury, lui, a épluché ce dossier avant l’entretien. N’en doutez pas. Il sait lire et n’attend pas que vous lui récitiez le contenu.

De plus, en vous en tenant à ce que vous avez écrit, vous bridez votre imagination, votre spontanéité. Vous avez mis des éléments de côté pour l’oral, utilisez-les.
Un conseil pour éviter de répéter votre écrit : préparer l’entretien en adoptant un plan différent de celui du dossier. Par exemple, vous choisirez un plan chronologique pour ce dernier et un plan par thème pour l’entretien, ou vice et versa.

Maintenant, au boulot !

N’hésitez pas à vous inscrire à des sessions de formation pour approfondir les points les plus difficiles de votre préparation .

Mettez toutes les chances de votre côté

Références

  • Source principale : la plate-forme de gestion des ressources humaines Pays de Loire

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réussir l’épreuve RAEP : les 6 erreurs qui ne pardonnent pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement