Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Le coût de la gestion des déchets explose

Publié le 16/07/2021 • Par Fabienne Nedey • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances, France

Fotolia_66289653_XS
Fotolia Guido Grochowski
Comme toutes les structures de gestion des déchets, le Simer, dans la Vienne, voit ses dépenses s’envoler. Il se bat pour les contenir.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Simer, dans la Vienne, exerce les compétences de collecte et de traitement des déchets (la collecte concerne 85 communes et 58 000 hab.). Il subit, comme ses homologues, la hausse de la TGAP passée cette année à 54 euros la tonne de déchets enfouis, contre 42 euros en 2020. Elle atteindra 58 euros en 2022, 61 euros en 2023, 62 euros en 2024 et 65 euros en 2025.

Sans diminution des quantités de déchets à éliminer, le surcoût de cette trajectoire fiscale sur six ans est estimé à 1 million d’euros pour le Simer, ce qui engendrerait une augmentation de 20 % du montant de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères (+ 40 euros par foyer).

« Cette hausse de TGAP est un coup extrêmement dur, indique Jérôme Sazarin, DGS. Elle tombe, en outre, au plus mauvais moment car la crise sanitaire a ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le coût de la gestion des déchets explose

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

19/07/2021 10h36

Voila une information (évolution du coût de la TGAP) que la population ne connait pas et aucune collectivité ne communique sur ce point. Ce silence est assourdissant!

Sur le fond, nous ne pouvons que constater que le citoyen est prisonnier des grandes structures qui fabriquent et vendent les produits de consommation. Achetez un téléviseur. Vous constaterez qu’après l’avoir déballé, vous avez plus de cartons et de plastiques que le volume occupé par ledit téléviseur… et pas question que le constructeur récupère ces produits!
Achetez un meuble à monter. Là encore il y a profusion de plastiques et de cartons mais aussi de boulons et autres pièces dont nous n’avons pas besoin. Là encore que fait-on de ces produits sinon les jeter?

Pour la nourriture, c’est la même chose. Parfois les emballages sont plus importants que le contenu?

… et la solution retenue consiste à augmenter la TGAP, somme qui reste à la charge du consommateur.
C’est donc la double peine!

Il existe bien des solutions mais du ressort de l’Etat.
– Faire récupérer les emballages par l’entreprise qui les a produits,
– Imposer une réduction du volume et du poids des emballages de x% chaque année,
– Interdire la création d’emballages non réutilisables,
– Autoriser les usagers à ramener les emballages dans les magasins (je suis convaincu que cette mesure serait très profitable – en peu de temps les emballages se réduiraient),
– Rendre obligatoire la consigne des cannettes en aluminium, des plastiques…
– …

Mais dans tous les cas, il faut faire porter l’effort non pas sur le consommateur mais sur le fournisseur!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement