Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Comment la Rue de Valois envisage la réouverture des salles de spectacle

Publié le 26/05/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, Documents utiles, France

danse - spectacle - AdobeStock -andrys lukowski
andrys-lukowski - Adobestock
Le ministère de la Culture a complété son travail éditorial sur « la reprise d’activité et la réouverture au public » des lieux culturels avec un nouveau guide consacré aux salles de spectacle. Un document qui pourrait servir dès le mois de juin, si le Premier ministre donne son feu vert pour le retour à l'activité dans certaines salles, lors la présentation, le 26 mai, de la deuxième phase du déconfinement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Parce qu’il s’agit avant tout de se retrouver ensemble, au même moment et dans un même lieu, unis par les mêmes émotions, le fonctionnement des salles de spectacle n’est par essence pas conçu pour favoriser la distanciation physique », précise la direction générale de la création artistique (DGCA), en guise d’introduction à son guide intitulé « Aide à la reprise d’activité et à la réouverture au public des salles de spectacle », daté du 19 mai.

Des contraintes contraires à l’esprit des lieux

A cette exigence de distanciation contraire à l’esprit des lieux s’ajoutent entre autres difficultés :

  • la cohabitation de différents groupes de personnes relevant de logiques différentes (spectateurs, artistes, équipes techniques et administratives), à inclure dans le nombre total des personnes autorisées sur les lieux ;
  • la diversité des équipements (taille, conception etc.) ;
  • la configuration spécifique de chaque spectacle ou concert.

En tout état de cause, comme le rappelle la DGCA dans son introduction, le guide ne s’applique que si prévaut un préalable : que la réouverture de la salle en question ait été autorisée et qu’il soit possible de se conformer à la jauge autorisée.

Le vestiaire remplacé par des sacs

La DGCA a construit le guide en suivant le parcours du spectateur, depuis l’entrée, jusqu’à son fauteuil dans la salle. A l’instar des autres équipements recevant du public, les salles de spectacle doivent prévoir, avant l’arrivée des spectateurs, des phases de nettoyage-désinfection, d’aération, de contrôle de la ventilation etc.

De même, pour accueillir le public,  elles doivent, entre autres, organiser les flux, la distanciation physique dans leur circulation et les files d’attente, avec marquage au sol, et prévoir la mise à disposition de gel hydroalcoolique.

Cependant, compte tenu des spécificités de l’activité, de nombreuses autres mesures sont à prévoir. Ainsi, comme le recommandait le professeur François Bricaire, dans son rapport remis à l’Elysée et à Matignon le 30 avril, le vestiaire a vocation à être supprimé, avec, à la place, une distribution de sacs (pour y ranger les vêtements). Même chose pour l’entracte, ce, afin d’éviter les déplacements. Le contrôle des billets, lorsqu’il est manuel et non fait par douchette, sera remplacé par un contrôle visuel, le spectateur déchirant lui-même sa contre-marque.

4 m2 par spectateur

Plus contraignante encore est la limitation de la fréquentation. Car « la jauge de la salle doit être recalculée de façon à permettre que chaque spectateur dispose de 4 m² ». De plus, les personnes assises doivent être séparées d’un mètre, ce qui suppose de condamner un fauteuil sur deux. Seule exception, « les personnes appartenant au même groupe de réservation », indiquent les auteurs du guide, sans préciser s’il doit s’agir d’un même foyer. En tout état de cause, cela peut supposer « des paramétrages spécifiques du logiciel de billetterie. »

Quant aux artistes, leur éloignement du public sera renforcé par la neutralisation des premiers rangs du parterre.

Des spectateurs masqués ?

Contrairement au rapport Bricaire, qui revient à plusieurs reprises sur la question, le guide de la DGCA ne fait pas du port du masque une des mesures clefs de la réouverture des salles de spectacle. Ils se contentent de le préconiser dans deux cas de figure :

  • en cas de risque de rupture de la distanciation physique ;
  • en milieu mal aéré / mal ventilé.

Pour ce qui est du personnel et des artistes et musiciens sur scène, ils n’apportent aucune indication.

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment la Rue de Valois envisage la réouverture des salles de spectacle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement