Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Statut

Après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, la protection des agents remise en question

Publié le 26/10/2020 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, Actu experts prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

©alphaspirit - stock.adobe.com
"Tant qu'il n'y a pas de passage à l'acte grave, pas grand-chose ne se passe." L'attentat, perpétré le 16 octobre à l'encontre de l'enseignant Samuel Paty, a fait surgir la question de la responsabilité de l'employeur public en matière de protection fonctionnelle des agents vis-à-vis des usagers. L'appel à une mise à jour de cette obligation est de plus en plus pressant.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un incident technique a tronqué le texte de cet article publié vendredi 23 octobre. Nous le republions ce jour, dans son intégralité.

« Jean Castex, en tant que chef du gouvernement, vous vous devez de protéger tous les fonctionnaires de France. , victime d’une cabale sur les réseaux sociaux, aurait dû bénéficier de la protection fonctionnelle des fonctionnaires », lançait le député (LR) du Bas-Rhin, Patrick Hetzel, mardi 20 octobre à l’Assemblée nationale.

Très rapidement après l’attentat perpétré contre l’enseignant d’histoire-géographie, vendredi 16 octobre, se sont posées ces questions : l’Etat, en tant qu’employeur, a-t-il effectivement assuré sa protection fonctionnelle ? Quelles ont été les failles dans l’application ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, la protection des agents remise en question

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement