Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par le SMCL

So Ethic remplace les pots en plastique par des pots en compost.

Publié le 30/06/2022 • Par Stéphane Balliste • dans :

SoEthic_Laureat_Prix_Innovation_SMCL2021
SoEthic_Laureat_Prix_Innovation_SMCL2021 SMCL
Un pot de fleurs qui se décompose trop rapidement. C’était le souci So Ethic, lauréat du Prix de l'Innovation Territoriale du SMCL 2021 dans la catégorie Transition Environnementale.

Mais au prix de plusieurs années de R&D, l’entreprise a trouvé la bonne formule et peut désormais proposer son produit aux collectivités partout en France.

Le principe est simple : So Ethic remplace les pots en plastique par des pots en compost. Pour les collectivités, utiliser So Ethic présente plusieurs avantages.

D’abord, c’est une manière de préparer 2035 et la fin des plastiques à usage unique. Ensuite, les plantes mises dans des pots So Ethic n’ont pas besoin d’être dépotées. Il suffit de creuser un trou et de les mettre en terre, pot compris.

DunkerquePlantationHF

Au bout de 2 à 3 mois dans la terre, le pot se décompose de lui-même. Ce faisant, le compost vient enrichir la terre et l’améliorer.

La société est issue d’un partenariat entre SEDE et BioPlasmar. Pour parvenir au pot fonctionnel (et qui se désintègre correctement), SoEthic a dû chercher la formule adéquate : le défi est d’avoir un pot qui tient assez longtemps avant de se décomposer pour permettre à la plante de grandir, et en même temps, que le pot se désagrège vraiment dans la terre.

Le pot est un exemple parfait d’économie circulaire : du compost devient pot, qui en se décomposant devient lui-même compost. Les pots sont produits en France, à Bonneuil de Matours, avec du compost fabriqué par Sede.

Une douzaine de communes testent le pot en France, et trois en Belgique. Arras et Dunkerque, quant à elles, sont déjà conquises.

Pour les collectivités, utiliser ce pot est signe d’un réel engagement pour le climat : à l’achat les pots So Ethic sont plus onéreux que des pots en plastique à usage unique. Mais leur utilisation est valorisable auprès des administrés.

En 2022, le concours des Prix de l’Innovation Territoriale récompensera à nouveau les innovations développées par les exposants à destination des collectivités territoriales.

Remise des Prix de l’Innovation Territoriale du SMCL 2022: Mardi 24 novembre, 1er jour du SMCL 2022, en Arène de l’Innovation, pavillon 4, en fin de journée

Plus d’informations sur le concours des Prix de l’Innovation Territoriale du SMCL 2022

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

So Ethic remplace les pots en plastique par des pots en compost.

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement