Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Dossiers d'actualité Mis à jour le 28/10/2020

Prédateurs et éleveurs : les maires au coeur de la mêlée

Prédateurs et éleveurs : les maires au coeur de la mêlée

Copyright : Christian Bellavia

L'ours dans les Pyrénées, le loup dans les Alpes : c'est la déclinaison sur le territoire français de la directive "habitats" de l'Union européenne sur les grands carnivores menacés de déclin et dont les populations se stabilisent, voire progressent. Ces grands prédateurs peuvent attaquer des troupeaux paissant en liberté. Certains éleveurs jugent que la cohabitation avec eux est impossible, tandis que leurs défenseurs estiment que ce sont leurs animaux qui ne sont pas assez protégés. L'Etat engage 25 millions d'euros concernant les loups, 10 pour les ours afin d'indemniser les éleveurs et financer des mesures de protection, comme l'embauche de bergers, le renfort de chiens patous et l'installation de clôtures électriques.

Partenaire du dossier

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement