Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

éducation

Les médecins scolaires craignent l’asphyxie de leur profession

Publié le 08/02/2012 • Par Michèle Foin • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

Réunis à Paris le 7 février 2012 pour une journée d’action, les médecins scolaires entendent alerter l’opinion sur le risque de disparition de leur profession. Ils dénoncent les centaines de postes vacants et demandent une revalorisation d’urgence de leur grille indiciaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour les trois organisations syndicales des médecins de l’Education nationale, qui organisaient une journée d’action à Paris le 7 février 2012, la médecine scolaire est proche d’un point de non retour.
« Faute de projet de santé publique, nous ne serons bientôt plus en mesure d’offrir le service auquel chaque enfant a droit », prédit Corinne Vaillant, secrétaire générale du SNMSU-UNSA Education, syndicat majoritaire de la profession.

D’ici à 2019, ce sont en effet 42% des médecins scolaires qui partiront à la retraite, sans que la relève ne soit assurée. Ainsi, dans toute la France, on dénombre déjà 220 postes vacants, dont 24 uniquement en Seine-Saint-Denis, un département déjà très touché par la désertification médicale.

« Nous estimons que 30 à 40% des établissements ne sont pas couverts ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les médecins scolaires craignent l’asphyxie de leur profession

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement