Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. Trois sénateurs militent pour l’autorisation de la publicité pour le vin sur internet

Développement économique

Languedoc-Roussillon. Trois sénateurs militent pour l’autorisation de la publicité pour le vin sur internet

Publié le 26/03/2008 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Trois sénateurs socialistes du Languedoc-Roussillon, région qui abrite le plus grand vignoble de France et du monde, ont déposé une proposition de loi pour ajouter l’internet sur la liste des médias autorisés à accueillir la publicité pour le vin. La proposition émane des Audois Roland Courteau (également coprésident de l’Anev, Association nationale des élus de la vigne et du vin) et Marcel Rainaud (président du conseil général) et de l’Héraultais Robert Tropeano
La loi « Evin » du 10 janvier 1991 autorise la publicité pour l’alcool sur les supports désignés à l’article L3323-2 du Code de la santé publique. Y figurent la presse écrite, la radio, les affiches et enseignes, les messages, circulaires commerciales et brochures adressés par les producteurs et les négociants, mais pas internet ni les réseaux numériques. Ils «n’avaient pas encore pris leur essor» en 1991, argumentent les sénateurs.

Jusqu’ici, un rapport du Conseil d’Etat en 1998 et une recommandation du BVP en 2004 autorisaient la publicité pour l’alcool sur internet. Mais, le 8 janvier, le tribunal de grande instance de Paris a donné raison à l’Anpaa (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) et ordonné à Heineken de retirer tout message publicitaire sur son site, «support qui n’entre pas dans l’autorisation limitative de l’article L3323-2». Une décision confirmée le 23 février par la cour d’appel de Paris.

Les trois sénateurs du Languedoc-Roussillon, qui ne militent que pour le vin, estiment qu’interdire le support internet crée «une distorsion avec les producteurs étrangers» et «reviendrait à imposer la fermeture de tous les sites en ligne qui évoquent un cépage, une appellation, voire un territoire. Les sites touristiques des régions viticoles devraient eux aussi être amputés des pages liées au vin».
Les auteurs de la proposition de loi attendent sa mise à l’ordre du jour par le gouvernement, la session parlementaire ayant repris le 25 mars.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Trois sénateurs militent pour l’autorisation de la publicité pour le vin sur internet

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement