logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/97936/ehpad-un-cout-moyen-de-2-416-euros-par-resident/

GRAND ÂGE
Ehpad : un coût moyen de 2 416 euros par résident
Catherine Maisonneuve | France | Publié le 30/01/2012

L’observatoire KPMG publie son enquête 2012 sur les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) : le coût moyen d’un résident est de 2 416 euros et son reste à charge de 1 412 euros.

Le groupe KPMG a publié, jeudi 26 janvier 2012, l’enquête annuelle de son observatoire des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) non lucratifs et publics, à partir de données portant sur l’exercice 2010 de 169 établissements hors Ile-de-France (135 privés non lucratifs et 34 publics).

« C’est la première fois que nous mettons en commun les données du non lucratif et du public, note Loïc Ballet, associé KPMG. Notre échantillon d’Ehpad publics, autonomes ou gérés par des collectivités, est encore restreint mais nous allons l’élargir l’année prochaine, et également ouvrir nos indicateurs comparatifs au privé lucratif. »

Degré de dépendance en augmentation – Mesuré par le GIR moyen pondéré (GMP)(1) [1], le niveau de dépendance des résidents en Ehpad est en constante augmentation depuis 2007 passant de 575 à 620 en 2010.

Le taux d’encadrement moyen pour prendre en charge l’hébergement et la dépendance des résidents, donc hors soins (infirmiers et quota d’aides-soignants), s’établit à 0,57 équivalent temps plein (ETP).
Cette moyenne couvre un écart – à affiner sur un panel plus important, dit Loïc Ballet –, selon le statut juridique de l’établissement : 0,64 pour les Ehpad publics contre 0,55 pour les non lucratifs.

Prise en charge : 79 euros par jour – Le coût net moyen d’un résident s’établit à 2 416 euros par mois, soit 79,2 euros par jour (78,8 euros pour les Ehpad privés non lucratifs et 81 pour les Ehpad publics).

Plus le niveau de dépendance est élevé, plus le coût net moyen journalier de prise en charge augmente. Ce coût moyen est :

Les établissements dont la capacité est comprise entre 70 et 89 lits présentent les coûts moyens de prise en charge les plus bas.

Coût dépendance et soins en hausse – Le coût d’une journée d’hébergement s’élève en moyenne à 42 euros pour un résident (40,5 dans les Ehpad publics), à un niveau stable par rapport au dernier observatoire.

A l’inverse, le coût de la dépendance, qui comprend les dépenses liées à la prise en charge de la perte d’autonomie, est en augmentation. Il s’établit par jour et par résident à 12,57 euros en moyenne (GIR 3-4)(2) [2] contre 8,81 euros en 2008, et pour le GIR 1-2 à 18,87 euros contre 15,05 euros en 2008.
De la même manière, le coût des soins, qui comprend le personnel médical et les dépenses médicales courantes, est en augmentation pour s’établir à 24,5 euros par jour et par résident, contre 22,20 euros en 2008.

Reste à charge de 1 412 euros par mois – Le reste à charge médian pour le résident est de 1 412 euros par mois. Il est plus élevé au sein des Ehpad privés non lucratifs (1 419) que dans les Ehpad publics (1 397).
Les seconds ont une fourchette beaucoup plus resserrée (1 140/1 624 euros) que les premiers : entre 1 068 euros et 2 409 euros, sommet néanmoins atteint que par deux ou trois établissements.

Une santé financière contrastée – La structure financière des Ehpad est globalement saine. Néanmoins, près d’un tiers des établissements présente un niveau de fonds de roulement net global inférieur à 70 jours d’exploitation.
La fragilité financière potentielle de ces derniers doit être cependant relativisée dans certains cas au regard du soutien en trésorerie que peuvent prodiguer les entités gestionnaires de ces établissements.

« L’augmentation du degré de dépendance et des coûts de prise en charge qu’elle entraîne contraignent les Ehpad à une gestion de plus en plus ingénieuse, note Loïc Ballet : les ressources des familles ne sont pas extensibles et les financements publics sont de plus en plus difficiles à trouver. »

REFERENCES