Conduite de véhicules agricoles

Les agents des collectivités qui conduisent des véhicules de déneigement doivent-ils avoir un permis spécifique ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’article R.221-20 du Code de la route prévoit que le conducteur d’un tracteur agricole ou forestier, attaché à une exploitation agricole, à une entreprise de travaux agricoles ou à une coopérative d’utilisation de matériel agricole, est dispensé de permis de conduire sous réserve d’être âgé d’au moins 16 ans.
Ces dispositions découlent de la directive européenne de juillet 1991 sur le permis de conduire.

Au sens de l’article 3 de ce texte, les « tracteurs agricoles ou forestiers » ne font pas partie des « automobiles » pour lesquelles s’appliquent les catégories du permis de conduire.
Il revient aux Etats membres d’instaurer ou non un permis spécifique pour les tracteurs agricoles. La France a choisi de conserver au bénéfice de ces véhicules la dérogation dont ils bénéficiaient de manière traditionnelle.
Le texte européen encadre très strictement cette dérogation qui ne peut être étendue à d’autres catégories de véhicules, même affectés à des usages de service public.

Tout texte contraire à la directive européenne serait susceptible d’être annulé par le juge. Tel est le cas des tracteurs utilisés par les collectivités territoriales, les entreprises de travaux publics, les entreprises industrielles, les services de l’Etat ou les particuliers, qui ne sont pas attachés à une exploitation agricole, à une entreprise de travaux agricoles ou à une coopérative d’utilisation de matériel agricole, au sens de l’article R.221-20 précité : leurs conducteurs sont donc tenus de posséder le permis de conduire correspondant, sauf dans le cas spécifique de travaux de déneigement conformément à l’article 10 de la loi d’orientation agricole n° 99-574 du 9 juillet 1999.

Les modalités de mise en œuvre de cette mesure sont précisées par la circulaire n° 99-83 du 3 novembre 1999. Ainsi la lame de déneigement doit être fournie par les collectivités territoriales et la participation de l’exploitant agricole doit présenter un caractère accessoire par rapport à son activité agricole et ne doit pas se substituer aux services spécialisés assurant les missions de viabilité hivernale.

La directive européenne relative au permis de conduire du 20 décembre 2006 publiée au Journal officiel de l’Union européenne du 30 décembre 2006 qui entrera en vigueur le 19 janvier 2013 a pour conséquence la création de nouvelles catégories de permis de conduire, en particulier les catégories C1 et C1E qui autoriseront la conduite des véhicules dont le PTAC est compris entre 3,5 t et 7,5 t.
Les modalités d’examens correspondants sont en cours d’élaboration.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le Sipperec fait un premier pas vers les PPA

    Le syndicat d’énergie francilien a signé un accord avec trois fournisseurs d’électricité. L’occasion d’apprivoiser les contrats d’achat directs d’énergie renouvelable. ...

  • Qualité de l’air : l’Etat condamné à payer 10 M€ pour son inaction

    L’Etat est condamné à verser une astreinte record de 10 millions d’euros pour le non-respect de concentration de dioxyde d’azote et de particules fines dans l’air. ...

  • Brest veut massifier l’effacement diffus

    La métropole de Brest a noué un partenariat avec l’opérateur d’effacement Voltalis. L’objectif est double : sécuriser l’alimentation électrique et réduire les consommations d’énergie. ...

  • Comment développer un réseau de froid

    Les réseaux de froid sont encore peu développés en France. L’État a tout de même fixé l’objectif de tripler d’ici à 2028 la quantité de froid qu’ils délivrent. À quelles conditions et pour quels usages sont-ils pertinents ? ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP