Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Enseignement supérieur

Antenne rennaise de l’ENS Cachan : les élus locaux condamnent le « revirement » de l’Etat

Publié le 23/01/2012 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

L’annonce surprise de l’abandon du projet de transformation de l’antenne rennaise de l’Ecole normale supérieure de Cachan en établissement autonome suscite un tollé chez les élus locaux et régionaux. Ils maintiennent leur confiance à l’équipe en place.

« Volte-face, mépris, revirement, décision unilatérale ». Les élus locaux (socialistes) n’avaient pas de mots assez durs, le 20 janvier, pour dénoncer la décision de l’Etat de ne pas transformer, comme prévu en 2009, l’antenne rennaise de l’Ecole normale supérieure de Cachan (ENS Cachan) en établissement autonome de plein exercice.

Cette évolution devait être effective au 1er janvier 2012. Elle aurait donné naissance à la quatrième ENS de plein exercice, ce qui aurait eu pour conséquence des moyens accrus. Une perspective soutenue par l’ensemble des collectivités territoriales concernées. Sans nouvelle du projet début janvier, élus et responsables de l’école ont demandé où en était le dossier. Et ce n’est donc qu’après avoir sollicité le ministère qu’ils ont appris qu’il était abandonné…

Les collectivités concernées – Rennes Métropole, conseil général d’Ille-et-Vilaine, conseil régional de Bretagne – avaient d’ailleurs été associées à la création de l’antenne rennaise en 1994, sur le campus de Ker Lann à Bruz. Le projet impliquait l’ouverture d’un nouveau département « sciences de l’environnement », et par la suite une autre spécialisation dans le domaine des arts numériques.

370 élèves formés à la recherche – L’établissement accueille 370 élèves qui sont formés à l’enseignement supérieur et à la recherche, dans le domaine scientifique, en lien avec les universités de Rennes 1 et Rennes 2 et de nombreux milieux industriels.

« L’Etat, une fois de plus, fait marche arrière et renie ses engagements. Non seulement, au mépris du fait régional, mais aussi du développement de l’enseignement supérieur en général », dénonce Bernard Pouliquen, vice-président (PS) du conseil régional de Bretagne chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Même son de cloche chez Daniel Delaveau président (PS) de Rennes Métropole, qui « confirme le soutien actif de Rennes Métropole à l’établissement actuel qui contribue à la structuration et au développement du site universitaire rennais, un pôle d’intelligence et de formation majeur en France ».
De son côté, Jean-Louis Tourenne, le président du conseil général, souhaite « faire revenir le gouvernement sur une décision absurde ».

Le dossier, en pleine campagne électoral, prend évidemment un tour très politique.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Antenne rennaise de l’ENS Cachan : les élus locaux condamnent le « revirement » de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement