logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/96556/des-fusions-de-communautes-loin-d%e2%80%99etre-neutres/

FISCALITÉ
Des fusions de communautés loin d’être neutres
Jacques Paquier | Infographies finances | Publié le 23/01/2012

« Les règles fiscales régissant les fusions entre établissements publics de coopération intercommunale , dont l’un applique déjà la fiscalité professionnelle unique , peuvent générer d’importantes variations des taux ménages », souligne Céline Bacharan, consultante à Michel Klopfer Consultants.
Dans ce cas, les taux ménages sont fixés la première année à partir des taux moyens pondérés constatés l’année précédente.

Des taux communaux inchangés – « Par exemple, lors d’une fusion entre un EPCI A à FPU et un EPCI B à fiscalité additionnelle , le taux moyen pondéré de taxe d’habitation intercommunal de l’EPCI A passe à 5,4 % (précédemment à 8 %), soit une réduction de 2,6 points de cotisation. En revanche, celui de l’EPCI B subit une hausse de 2,6 points de cotisation (passant ...

CHIFFRES CLES

10,9 % Telle est la hausse du taux de taxe d'habilitation subie potentiellement par les habitants d'un EPCI à fiscalité additionnelle