Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

éducation

Vincent Descoeur (Anem) : « Reconnaissons enfin la spécificité des écoles de montagne ! »

Publié le 18/01/2012 • Par Michèle Foin • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

La circulaire ministérielle concernant l’école en montagne est parue au Bulletin officiel le 12 janvier 2012. Fruit d’un groupe de travail entre l’Association nationale des élus de la montagne (Anem) et le ministère de l’Education nationale, elle invite les recteurs d’académie à prendre en compte des critères spécifiques à ces territoires pour une définition plus en souplesse de la carte scolaire. Surtout, elle demande aux recteurs d’user de la concertation avec les élus. Une première étape jugée positive par le président de l’Anem.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Qu’attendez-vous de la circulaire ministérielle sur l’école en montagne publiée le 12 janvier ?

Que les recteurs d’académie reconnaissent enfin la spécificité des écoles de montagne avant de modifier la carte scolaire ! Leur appliquer un taux d’encadrement défini au niveau national a peu de sens pour nos territoires dont la population est à la fois faible et dispersée.

Il convient aussi de juger la facilité d’accès aux écoles, non pas en distance kilométrique, mais en temps de trajet. Dans certains cas, la fermeture d’une école ou d’un site de regroupement pédagogique peut occasionner un allongement considérable des temps de trajet, au-delà du raisonnable.
Lorsqu’ils atteignent deux heures par jour pour des enfants de maternelle, et dans des conditions climatiques souvent difficiles, cela ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Circulaire n°2011-237 du 30-12-2011 sur les écoles situées en zone de montagne

 

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vincent Descoeur (Anem) : « Reconnaissons enfin la spécificité des écoles de montagne ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement