Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

recensement

Le recensement nouvelle version débute jeudi 19 janvier

Publié le 17/01/2012 • Par Claire Chevrier • dans : Actualité Club finances, France

L'Insee a fait le point, mardi 17 janvier 2012, sur la nouvelle campagne de recensement qui débutera jeudi 19 janvier. Cette année, les citoyens de 14 communes pilotes vont pouvoir remplir les formulaires de réponses par Internet. L'institut est également revenu sur les contestations de plusieurs communes, un phénomène qui décroît.

La campagne du recensement 2012 est officiellement lancée : à partir du jeudi 19 janvier, 18 000 agents recenseurs vont frapper aux portes de 4,5 millions de logements, et toutes les réponses devront être récupérées au plus tard le 18 février pour les communes de moins de 10 000 habitants et le 25 février pour celles de plus de 10 000 habitants.

Ce sont 9 millions de citoyens qui vont ainsi être interrogés.

Moins de contestations – On connaît l’importance des résultats du recensement pour le calcul des dotations globales de fonctionnement (DGF) des collectivités. Chaque millésime apporte sa cohorte de contestations.
Depuis la publication des derniers chiffres de population légale, fin décembre 2011, environ 200 maires ont adressé une demande d’explication à l’Insee.
« Un chiffre qui tend à baisser, puisque l’an passé, nous avions eu environ 300 demandes d’explications avec au final un ou deux recours auprès du Conseil d’Etat, note François Clanché, chef du département de la démographie de l’Insee. Ces demandes d’explication portent d’ailleurs autant sur des augmentations de population que sur des baisses ».

Une dizaine de maires, dont celui de Béziers, contestent de façon virulente la baisse de leur population. Ils étaient une trentaine en 2011. « Les édiles ont du mal à comprendre que leur population peut diminuer alors que, dans le même temps, des logements ont été construits. Cependant, la taille moyenne des ménages a tendance à baisser, il y a également des déménagements… » tempère François Clanché.

Tests de dématérialisation – En 2012, les administrés de 14 communes(1) de tailles diverses (500 à 180 000 habitants), pourront répondre aux formulaires du recensement sur Internet. L’agent recenseur leur remettra une feuille de logement et une notice d’information sur lesquelles figureront leurs codes d’identification.

La mairie sera prévenue automatiquement que la réponse a été effectuée via Internet, ce qui évitera à l’agent recenseur de se déplacer une seconde fois. « Les résultats seront bien sûr les mêmes, mais nous espérons ainsi simplifier le travail des communes », indique François Clanché. En effet, les mairies auront beaucoup moins de papiers à manipuler, et l’Insee a prévu de moderniser l’outil de suivi de collecte.

20 % des réponses par internet – L’objectif à terme est d’étendre la possibilité de répondre par Internet à tous les ménages. « Nous avons commencé petit car nous voulons être certains que cela fonctionne. Les 14 communes retenues, réparties dans 6 régions, sont volontaires. En fonction de la satisfaction des ménages, des communes et de nos services, nous déciderons du rythme de sa généralisation », explique François Clanché.
Selon lui, dans les pays européens proposant le recensement par Internet, environ 20 % des réponses arrivent par ce biais.

Flux de population

L’Insee a présenté de nouvelles cartes interactives qui permettent aux collectivités de savoir où vivent les natifs de leur région, et où sont nés les résidents de leur territoire. Trois sous-populations sont disponibles : les étudiants, les actifs et les retraités. On apprend ainsi, par exemple que 52 % des retraités natifs d’Ile-de-France continuent à y résider, contre 64 % des actifs et 75 % des étudiants…

Plus 10 millions de Français en 30 ans

Notes

Note 01 Auxonne (21), Aiseray (21), Mâcon (71), Voujeaucourt (25), École-Valentin (25), Romilly-sur-Seine (10), Berru (51), Coulommiers (77), Mouroux (77), Saint-Étienne (42), Noailly (42), Canteleu (76), Neauphle-le-Château (78) et Saint-Denis (93) Retour au texte

1 Réagir à cet article

Sur le même sujet

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le recensement nouvelle version débute jeudi 19 janvier

Votre e-mail ne sera pas publié

stoppeur

18/01/2012 02h38

Le recensement des populations et son interprétation commune par commune n’a plus de fondement en soi, alors que la loi de Territorialité impose aux communautés de communes de se regrouper pour se doter de moyens
plus importants et réaliser des infrastructures importantes ou coûteuses.
Que ce soit au niveau de la gestion et la définition des PLU, de ce qui en ressort en matière de construction des habitations ou de bassins d’emplois, il est plus que temps d’administrer le territoire national d’une tout autre manière… ne serait-ce que pour éviter l’éloignement excessif entre le lieu
de résidence des habitants et leur lieu de travail…

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement