Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

La laïcité en échec

Publié le 02/01/2012 • Par La Rédaction • dans : Opinions

Jean-Michel Quillardet

Jean-Michel Quillardet

Président de l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires

Depuis quelques années, l’esprit laïc échoue à se faire comprendre. La laïcité n’était pas la sécularisation de la société ni l’éradication du fait religieux, mais l’égalité des croyances et des non-croyances, le respect de toute conception philosophique quant à la nature de l’homme et de la vie, la neutralité de l’Etat…
Ce constat amer, nous le retrouvons, d’une certaine manière, dans les banlieues populaires : on ne croit plus en la République, qui a laissé ces territoires livrés à la drogue, aux « grands frères » et aux imams. Mais il est vrai aussi que le religieux est remis au cœur du débat public depuis quelques années.

De l’indifférence à la défense de la liberté religieuse – La laïcité devrait être l’indifférence de l’Etat aux affaires religieuses, laissant les cultes et les Eglises s’organiser librement. Or, désormais, c’est toujours la liberté religieuse qui est mise en avant par les pouvoirs publics. Ainsi, le ministère de l’Intérieur publie le « code de la laïcité et de la liberté religieuse », alors que la liberté religieuse n’est que l’une des branches de la laïcité, et des correspondants « laïcité et liberté religieuse » sont instaurés dans les départements…
Il n’appartient pas, par ailleurs, à l’Etat de légiférer sur l’expression de la foi dans le domaine privé : si l’on peut interdire les signes religieux ostentatoires dans l’école publique, il nous paraît plus problématique de les interdire dans les entreprises privées ou dans le cadre d’accompagnement de sortie scolaire.

Confusion et complaisance – Pourquoi cet échec de l’esprit laïc ? Multiplicité, dispersion et parfois division des associations de défense de la laïcité. Confusion, par certains laïcs eux-mêmes, entre laïcité et athéisme. Complaisance à l’égard d’un islam dont on se refuse à dénoncer les caractères et pratiques intégristes. Refus d’affirmer le caractère universaliste des valeurs des Lumières.

A contrario, il faut accepter que les Eglises et les cultes puissent s’exprimer sur des faits de société et faire valoir leur point de vue… Il appartient aux laïcs de réclamer à l’Etat et aux politiques de ne pas laisser s’imposer la loi de Dieu et la loi de la nature, et de rappeler la loi de la société, en constante évolution et transformation, et la loi de l’être humain, elle aussi en perpétuelle modification.

La laïcité est un progressisme. La laïcité est une politique. Puissent les candidats à l’élection présidentielle affirmer clairement leur choix.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La laïcité en échec

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement