logo
DOSSIER : Les collectivités sous l'oeil des agences de notation
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/93328/%c2%ab-la-degradation-de-la-note-de-la-france-va-entrainer-celle-des-autres-acteurs-publics-%c2%bb/

NOTATION
Norbert Gaillard : « La dégradation de la note de la France va entraîner celle des autres acteurs publics »
Raphaël Richard | Actu experts finances | Publié le 04/01/2012 | Mis à jour le 23/07/2012

Norbert Gaillard est docteur en économie et consultant indépendant. Il est l’auteur de « Les agences de notation » (2010, La Découverte) et de « A Century of Sovereign Ratings » (2011, Springer). Il explique l'intérêt pour une collectivité de se faire noter et les risques qu'elles encourent en cas de dégradation de la France.

En quoi la notation des acteurs publics est un enjeu pour les agences de notation ?

La notation est un enjeu majeur pour plusieurs raisons. Les Etats comme les collectivités ne rapportent pas beaucoup aux agences, mais leur notation permet de réaliser des comparaisons pour les émetteurs de titre et les investisseurs. A l’origine, la notation souveraine était même un préalable à celle des entreprises et des banques. Dans un pays, la note maximale est généralement celle de l’Etat.  Elle donne une idée globale du risque.

Il y a aussi un enjeu marketing. Standard & Poor’s revendique ainsi la notation de 130 pays. Au total, les trois agences notent environ 140 Etats ; la plupart le sont par plusieurs d’entre elles. C’est un produit marketing en tant que tel. Les pays qui ne sont ...

REFERENCES

Remettre la notation financière à sa juste place - Etude de Norbert Gaillard pour l'Institut Montaigne - juillet 2012


POUR ALLER PLUS LOIN