Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Champagne-Ardenne. 130 salariés licenciés vont déposer plainte contre le conseil général des Ardennes

Développement économique

Champagne-Ardenne. 130 salariés licenciés vont déposer plainte contre le conseil général des Ardennes

Publié le 21/05/2008 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les 130 anciens salariés des usines métallurgiques Lenoir-et-Mernier et FAV-LCAB, dans les Ardennes, s’apprêtent à porter plainte contre le conseil général pour «complicité de banqueroute».
Victimes d’un plan social consécutif à la liquidation judiciaire de leur entreprise, ils estiment que le département a fait preuve de «négligence» ou de «légèreté», selon les termes de leur avocat, Me Xavier Médeau, en accordant une avance remboursable de 300 000 euros sans intérêts à leur ancien employeur. «Le conseil général aurait dû mieux s’assurer de la viabilité de l’opération et de la probité du bénéficiaire», estime le défenseur du personnel. L’ancien PDG de Lenoir-et-Mernier a été mis en examen il y a quelques jours pour abus de biens sociaux et banqueroute. Le prêt avait été accordé à son groupe pour relancer l’activité d’une partie de l’ancienne entreprise Thomé-Génot, elle-même placée en liquidation judiciaire.

De son côté, le conseil général se refuse à tout commentaire sur une affaire judiciaire en cours. Toutefois, la commission permanente a donné «l’autorisation d’ester en justice» au président du conseil général, «dans l’objectif de connaître l’utilisation exacte des fonds avancés par le Département, et le cas échéant de les récupérer».

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Champagne-Ardenne. 130 salariés licenciés vont déposer plainte contre le conseil général des Ardennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement