Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Fadela Amara se dit favorable à un Anru 2 et promet une bonification pour les fonctionnaires d’Etat qui iront travailler dans les quartiers prioritaires

Social

Fadela Amara se dit favorable à un Anru 2 et promet une bonification pour les fonctionnaires d’Etat qui iront travailler dans les quartiers prioritaires

Publié le 22/05/2008 • Par Hervé Jouanneau • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La secrétaire d’Etat à la politique de la Ville, Fadela Amara, a déclaré le 20 mai à Paris être favorable à un prolongement du programme de rénovation urbaine au-delà de 2013 « pour continuer le travail déjà accompli » par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). Elle s’exprimait en présence de l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF).

Depuis mars 2004, l’Anru a engagé à l’horizon 2013 environ 42 milliards d’euros pour des travaux de rénovation urbaine dans 530 quartiers jugés prioritaires afin d’améliorer le cadre de vie de 4 millions et demi d’habitants. « En 2013, on sera au milieu du gué, il faudra terminer le travail commencé », a déclaré Fadela Amara. Le président de l’AMGVF, Michel Destot, et le vice-président et ancien président de l’Anru, Jean-Paul Alduy, ont appuyé cette demande.

La secrétaire d’Etat s’est par ailleurs félicitée du programme de « bonification des fonctionnaires ». Selon ce programme, une indemnité temporaire de mobilité, dans la limite de 10.000 euros, sera versée aux fonctionnaires d’Etat qui iront travailler dans des zones peu attractives pendant au moins trois ans. Cette indemnité sera attribuée à la condition que la mobilité soit décidée par l’administration (situation de restructuration notamment) et que soient constatées des difficultés de recrutement dans l’emploi concerné. Les quartiers relevant de la politique de la Ville sont concernés par cette mesure qui s’appliquera aux fonctionnaires d’Etat de toutes les catégories (enseignants, policiers…). Fadela Amara a également précisé que les 350 délégués de l’Etat qui, selon son plan «Espoirs banlieue» prendront leurs fonctions auprès du Préfet, en bénéficieront également.

Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fadela Amara se dit favorable à un Anru 2 et promet une bonification pour les fonctionnaires d’Etat qui iront travailler dans les quartiers prioritaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement