Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démographie médicale

La mobilisation en faveur de l’hôpital du Blanc (Indre) ne faiblit pas

Publié le 29/12/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

107 conseils municipaux et plusieurs milliers de manifestants s’opposent toujours à la fermeture de la maternité et à la réduction du service de chirurgie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après une manifestation de 6 000 personnes le 2 décembre 2011 dans les rues du Blanc, ville de 7 000 habitants au sud de l’Indre, le comité de défense de l’hôpital local a de nouveau mobilisé plusieurs dizaines de manifestants mardi 20 décembre.

Mais cette fois le défilé était porteur d’une pétition signée par 30 000 personnes et des délibérations de 107 conseils municipaux de l’Indre, de l’Indre-et-Loire et de la Vienne.

Elus et habitants s’opposent au projet de l’agence régionale de santé (ARS) du Centre de fermer la maternité qui serait transformée en Centre périnatal de proximité, et de réduire le service de chirurgie dont le bloc opératoire serait fermé les nuits et les week-ends.

Déficit cumulé proche de 3 millions d’euros – Pour l’ARS, le déficit cumulé de cet hôpital de 65 lits et qui emploie 400 personnes devrait être proche de 3 millions d’euros en 2011 après 975 000 euros de pertes en 2010 malgré un concours exceptionnel de l’ARS de 1,4 million.

Avec 372 accouchements, la maternité afficherait une sous-capacité loin du point d’équilibre fixé à 500 naissances annuelles. Mais pour cette ville, la fermeture partielle de l’hôpital est vécue comme une « catastrophe » puisque les hôpitaux les plus proches (Châteauroux, Poitiers, Châtellerault) sont situés à plus de 60 kilomètres.

Contentieux possible – Le comité de défense envisage désormais de se tourner vers le tribunal administratif avec « l’obligation de durcir le mouvement pour obtenir le retrait du projet de l’ARS ».

Une opération de cartes de vœux adressées à Xavier Bertrand est également organisée en attendant le 30 janvier, date d’une réunion de concertation entre les ARS du Centre et de Poitou-Charentes et les différents hôpitaux de cette région.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La mobilisation en faveur de l’hôpital du Blanc (Indre) ne faiblit pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement