Marchés publics

La CU de Bordeaux saisit le tribunal administratif car son pont tournant est inopérant

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

La Communauté urbaine de Bordeaux annonce déposer en cette fin d'année 2011 une requête en référé auprès du tribunal administratif, afin de déterminer qui est responsable du fiasco : depuis janvier dernier, des techniciens sont au chevet d'un pont tournant qui vise en théorie à permettre à deux voies de tramway d'enjamber les écluses des bassins à flots bordelais.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

D’une longueur de 48 m pour un poids de 370 tonnes, ce pont tournant a été refait à neuf pour accueillir en mars 2009 l’extension du tramway B jusqu’à Bacalan, un quartier populaire du nord de Bordeaux en pleine mutation.
Mais cet ouvrage, inauguré en octobre 2008, n’aura jamais pu fonctionner comme prévu. Depuis septembre 2010, il n’est plus utilisé : un défaut d’alignement des rails, de l’ordre de trois millimètres, limite les passages du tramway des deux tiers par rapport à ce qui était prévu.

Problèmes techniques et aléas climatiques – L’EPCI explique le 15 décembre 2011 que « la conjugaison de problèmes techniques et d’aléas climatiques – réglage des dispositifs de sécurité, malfaçons constatées dans la fabrication, inondation des fosses abritant les vérins en février 2010 et dilatation de l’ouvrage consécutif aux fortes chaleurs de l’été 2009 – ont amené l’exploitant du réseau de transports en commun à ne plus utiliser le pont principal des écluses, pour une durée indéterminée ».
Avant d’ajouter que la CU « a décidé de déposer une requête en référé auprès du tribunal administratif en vue de la nomination d’un expert, afin de faire valoir ses droits à réparation ».

L’objectif est de savoir qui du cabinet d’études mandaté sur ce dossier, Systra, ou de l’entreprise qui a livré l’ouvrage, Baudin-Châteauneuf, peut être tenu pour responsable de cette situation… puis de trouver comment y remédier.

Reconstruire totalement ? Au lendemain, le 16 décembre 2011, Alain Juppé, vice-président de la CU de Bordeaux, a plaidé en faveur d’une reconstruction totale de l’ouvrage : « C’était un choix erroné. Il ne semble pas y avoir de malfaçons. Il va falloir refaire ce pont, car le trafic des tramways est trop perturbé », a tonné le maire de Bordeaux.

Ce pont tournant représente un investissement de 3,5 millions d’euros, sans compter les mesures prises pour pallier à ses défaillances.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Covid – Eolien – Méthanisation – Biodiversité… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 19 au 25 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La gratuité des transports publics, coûte que coûte

    Une vingtaine de maires ayant proposé la gratuité des transports publics lors de la campagne électorale ont été élus. Face à une crise sanitaire qui complique la mise en place de cette mesure, les élus affichent leur détermination, tout en avançant pas à pas. ...

  • Gestion de crise : choisir le bon système d’alerte

    Le système d’alerte et d’information des populations, qui s’appuie encore trop largement sur un réseau de sirènes, est dépassé, concluait la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de Lubrizol en juin dernier. Le Gouvernement devrait annoncer dans ...

  • A la SNCF, l’écologie devient une arme concurrentielle

    Avant l’ouverture des TER à la concurrence, la SNCF lance le programme Planeter, avec l’ambition de mieux organiser la circulation des 8 200 trains pour produire plus d’offre de transport régional et surtout, réduire les émissions de CO2 de 100 000 tonnes en ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP