Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Christian Pierret (FMVM) : « Les villes sont un écosystème où il faut créer l’environnement favorable aux industries »

Développement économique

Christian Pierret (FMVM) : « Les villes sont un écosystème où il faut créer l’environnement favorable aux industries »

Publié le 19/12/2011 • Par Marion Kindermans • dans : A la une, France

Christian Pierret maire (PS) de Saint-Dié-des-Vosges, et président de la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM)
Christian Pierret maire (PS) de Saint-Dié-des-Vosges, et président de la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM) FMVM
Dans son livre, « France 2012, refusons le déclin », Christian Pierret, maire (PS) de Saint-Dié-des-Vosges, et président de la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM), veut redonner aux territoires les moyens d’assurer « le rebond industriel français ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La FMVM a publié un manifeste « Pour un rebond industriel français ». Mais dans votre ouvrage, vous expliquez que « l’international domine toute action, plus rien n’est strictement régional ou national ».
Quelles sont alors les marges de manœuvre des villes moyennes ?

Le fait que la mondialisation ait pénétré l’ensemble de la vie économique et sociale des territoires est une réalité. 35 % de notre revenu national est réalisé en liaison avec l’étranger.
Le territoire ne peut pas être une sorte de cocon à l’abri des mouvements mondiaux. Mais, une fois cette réalité assumée, il faut passer à l’offensive. Plus de 60 % des PME industrielles et des activités productives sont inscrites au cœur des bassins d’emplois des villes moyennes. Ces dernières ont un rôle clé à jouer pour conserver du dynamisme économique.

Votre ville, Saint-Dié-des-Vosges, est un bon exemple de bastion industriel historique frappé par la crise. Quelles ont été vos réponses pour limiter la casse ?

Notre bassin d’emplois a vu ses effectifs diminuer de 50 % sur les 15 dernières années. Nous avions de grands noms du textile, qui ont pratiquement tous disparu. Nous sommes typiquement dans le schéma des villes moyennes qui ont été lourdement touchées par la désindustrialisation.

Or, ces grandes entreprises ne reviendront pas. Il faut encourager la constitution d’un autre tissu, des PME et TPE, qui bouillonnent de potentiel d’innovation. Pour cela, il faut déjà les faire profiter des dispositifs financiers existants, comme Oséo.

Améliorer la formation professionnelle au tissu local est une autre urgence. C’est pourquoi j’encourage les établissements d’enseignement supérieur décentralisés. Ici, nous avons créé une école d’ingénieurs, un IUT, et le CIRTES (Centre européen de prototypage et d’outillage rapide), qui vient d’être labellisé par l’Etat parmi 10 plates-formes nationales.
Pas mal pour une ville de 23 000 habitants ! L’élu local doit être un impulseur de solutions.

Comment le maire peut-il attirer ce nouveau tissu industriel ?

Il a un rôle majeur : il crée le cadre pour augmenter les chances de succès de ces implantations d’entreprises. Ce n’est pas dans un désert culturel, sportif et de santé, qui sont pour la plupart liés à des équipements publics, que l’on crée des emplois !
Les villes sont un écosystème où il faut créer l’environnement favorable aux industries : transports, réseaux à haut débit, etc. Sinon, on engendre « l’horreur territoriale ».

Vous prônez également la création d’un réseau décentralisé de banques publiques régionales adossées à la Caisse des dépôts et consignations. Pourquoi ?

Il y a une grande nécessité de répondre aux besoins de financement des petites, voire très petites, entreprises. Pour cela, il faut des banques locales avec une holding nationale.
Les fonds de capital risque régionaux qui existent n’ont pas l’ampleur nécessaire. Il faut des établissements dotés d’une vision volontariste et servant une politique industrielle régionale, proche des entreprises.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Christian Pierret (FMVM) : « Les villes sont un écosystème où il faut créer l’environnement favorable aux industries »

Votre e-mail ne sera pas publié

Chérel Paul

20/12/2011 10h16

On retrouve bien là les litanies socialistes. Il faut que, il faut développer la formation, il faut, il faut. Mais, toujours l’intervention de l’Etat, de ses élus à tous niveaux, de ses administrations pléthoriques, entreprenant des structures; de la formation avant même de savoir si cela servira et comment. Ce qu’il faudrait, c’est que les élus répondent à une demande en provenance de ceux qui voudraient s’installer. Et pour cela, il faudrait que les élus disposent des moyens, notamment financiers et législatifs, et surtout de la liberté d’agir. Cela s’appelle de la décentralisation, de la vraie. Paul Chérel

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement