Innovation

Le Grand Lyon et le NEDO lancent un réseau d’énergie intelligent unique en Europe

| Mis à jour le 20/02/2019
Par • Club : Club Techni.Cités

Le Grand Lyon et le NEDO, l’équivalent de l'ADEME du Japon, ont signé le 15 décembre une convention d'engagement, unique en Europe, pour créer un concentré de nouvelles technologies énergétiques dans le quartier Confluence à Lyon.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Déjà reconnu comme éco-quartier par le ministère de l’Ecologie et du développement durable, également 1er à avoir obtenu le label européen Concerto et 1er « quartier durable WWF », Confluence étoffe son palmarès en accueillant début 2012 un démonstrateur « smart community », autrement dit un réseau d’énergie intelligent, qui sera expérimenté jusqu’à 2015.

L’opération est engagée par le NEDO (New Energy and industrial technology Development Organization) qui a lancé un appel à projets destiné à créer un consortium japonais mené par Toshiba.
Selon Gérard Collomb, son président, le Grand Lyon va intervenir comme « un facilitateur dans le montage des partenariats locaux ». Outre les autorisations déjà données, la collectivité pourrait aussi soutenir « l’implication citoyenne des habitants », qui est une composante importante du démonstrateur Smart Community.

Le projet prévoit quatre volets :

  1. La construction d’un bâtiment modèle à énergie positive intégrant toutes les technologies d’énergies renouvelables (systèmes de gestion énergétiques des logements et du bâtiment, photovoltaïque, piles à combustion, micro-cogénération, etc). L’immeuble de 12500 m2 sera construit par Bouygues et les architectes japonais Kengo Kuma Associates.
  2. Une flotte de véhicules électriques en auto-partage, alimentés en photovoltaïque, dont le déploiement sera réalisé par Toshiba associé à Veolia et PSA Peugeot-Citroen.
  3. Des « energy boxes » dans les appartements de Grand Lyon Habitat (avec écran de visualisation en temps réel) pour assister les habitants dans la maîtrise de leur conso énergétique.
  4. Une gestion centralisée des données énergétiques liées à l’ensemble de l’opération.

Le coût du projet est évalué aujourd’hui à cinquante millions d’euros.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP