Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Pays de la Loire. Le village de Rouez-en-Champagne hérite de 39 millions d’euros

Publié le 13/06/2008 • Par La Rédaction • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A Rouez-en-Champagne, petite commune sarthoise (780 habitants), élus et administrés ont trinqué à la mémoire de Serge Le Grou. Originaire de la région, cet ancien exploitant agricole est décédé en décembre dernier à l’âge de 93 ans en léguant au village la somme rondelette de 38,542 millions d’euros. Car entre-temps, Serge Le Grou était devenu un riche propriétaire terrien.

Sa fortune se compose de biens immobiliers, de fermes, d’un haras, de chevaux de course, d’une forêt et de divers comptes en banque. Le généreux donateur avait mis dans la confidence le conseil municipal dès 1998, après le décès de son épouse. « A sa demande, nous avons même baptisé une rue du nom de sa femme », raconte le premier adjoint, François Drouin.

Après des discussions «longues et pas toujours simples», Serge Le Grou a demandé que son legs soit utilisé pour construire un foyer de 50 studios pour personnes âgées. Mais en raison des contraintes liées à la succession, ce projet ne se concrétisera pas avant plusieurs années : la collectivité ne pourra bénéficier dans un premier temps que du revenu des loyers tirés des différents biens, soit 1,15 million d’euros par an. Et elle a dû contracter un emprunt de 4,7 millions pour payer les 7,5 millions de frais de succession.

«Pendant cinq ans, les rentes vont simplement couvrir nos annuités», explique le maire, Paul Mélot. Une fois récupérée la totalité de l’usufruit des biens, la commune percevra une rente annuelle d’environ deux millions d’euros, deux fois son budget actuel. Rouez-en-Champagne avait déjà défrayé la chronique en 1975 après la découverte dans son sous-sol de métaux précieux : au total, plusieurs tonnes d’or et d’argent y ont été extraites.

marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pays de la Loire. Le village de Rouez-en-Champagne hérite de 39 millions d’euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement