Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

économie

Sol-Violette : premier bilan positif pour la monnaie solidaire toulousaine

Publié le 09/12/2011 • Par Laurence Lafosse • dans : Régions

Le sol-violette expérimenté par la mairie de Toulouse depuis mai 2011 sur le territoire de trois quartiers toulousains, a dépassé ses objectifs et sera progressivement étendu en 2012 à l’ensemble de l’agglomération.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jean-Paul Pla, délégué toulousain à l’économie solidaire est un élu satisfait. Le premier bilan du sol-violette, monnaie solidaire lancée en mai dernier par la mairie de Toulouse a largement dépassé les objectifs initiaux. Toulouse compte depuis début décembre 600 solistes, quatre fois plus que prévu, et 77 commerçants adhérents, contre une trentaine en mai dernier, lors du lancement de l’opération.

Testé dans trois quartiers – L’expérimentation menée sur trois quartiers sociologiquement différents (le centre ville, le Mirail, et Rangueil) a également répondu aux attentes de la municipalité toulousaine qui souhaitait «créer localement un système d’échange local durable et éthique ». Les profils des adhérents sont sociologiquement diversifiés. Un tiers sont des étudiants, demandeurs d’emplois ou personnes en situation de précarité. «Cette diversité de publics est volontaire et s’articule autour d’une démarche d’innovation sociale, pour améliorer pouvoir d’achat et condition de vie, explique Jean-Paul Pla. En lien avec trois Maisons des chômeurs, 30 familles ont été ainsi intégrées dans le dispositif».

77 prestataires labellisés – Pour garantir l’éthique du système, un comité local d’agrément du sol-violette a labellisé les 77 prestataires : commerce alimentaire et restauration (30%), équipement de la personne, services aux entreprises, loisirs… Sur le plan financier, les 120 000 euros investis initialement par la mairie de Toulouse ont généré en six mois un chiffre d’affaires de 58 690 sols-violette, représentant le volume total des transactions et un taux de rotation de 3 sur les six mois. D’autres prestataires devraient rapidement rejoindre le cercle des adhérents, notamment les cinémas Utopia, certains théâtres et la régie de transports en commun Tisséo.

En attendant une version numérique de la monnaie en préparation, l’expérimentation du sol-violette sera progressivement étendue à l’ensemble des quartiers avant d’être proposée aux autres villes de la communauté urbaine.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sol-Violette : premier bilan positif pour la monnaie solidaire toulousaine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement