Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Décentralisation

Conditions du transfert des ouvriers des parcs et ateliers

Publié le 09/12/2011 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles RH

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La première vague de transferts du 1er janvier 2010 a concerné 31 départements, dont 22 ont opté pour un transfert global et 9 pour un transfert partiel. 1 535 ouvriers des parcs et ateliers (OPA) ont ainsi été transférés aux départements concernés, 123 OPA restant dans les services de l’État. Concernant la seconde vague de transferts au 1er janvier 2011, 64 départements ont signé une convention avant le 1er juillet 2010 : le transfert est global dans 40 départements et partiel dans les 24 autres départements. Environ 3 400 agents, dont 3 200 OPA, ont été transférés aux départements concernés, 320 OPA restant dans les services de l’État. Seuls les parcs de trois départements n’ont pas été transférés par la voie de la convention : la Guadeloupe, la Martinique et l’Essonne. Enfin, à La Réunion, le transfert s’est fait au bénéfice du seul conseil régional et, en Corse, la collectivité territoriale corse est bénéficiaire, avec le conseil général, pour la seule Haute-Corse.

Délai de deux ans – Dans le cadre de ces transferts, les OPA sont mis à disposition de la collectivité bénéficiaire du transfert et peuvent intégrer les cadres d’emplois de la fonction publique territoriale dans un délai de deux ans à compter de la publication d’un décret fixant les conditions de cette intégration. Ce décret d’application organisant les conditions d’intégration des OPA dans les cadres d’emplois de la fonction publique territoriale fait l’objet d’une concertation menée avec les différents partenaires ministériels, l’Assemblée des départements de France (ADF) et les représentants syndicaux des OPA. Dans ce cadre et à la demande du président de l’ADF, une table ronde entre les services du ministère de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement (MEDDTL), la direction générale des collectivités locales (DGCL), les organisations syndicales représentatives sur le plan national et l’ADF s’est tenue le 18 janvier 2011. Des perspectives d’accord ont pu être dégagées, notamment concernant les reclassifications des agents de catégorie C.

Un décret en cours de finalisation – Les échanges en interministériel et avec l’ADF se sont ensuite poursuivis à un niveau plus technique et ont permis d’avancer dans la finalisation du décret. Désormais, le processus des consultations officielles (comité technique ministériel [CTM] conseil supérieur de la fonction publique territoriale [CSFPT], commission consultative d’évaluation des normes [CCEN] et Conseil d’État) va pouvoir être engagé, la publication du décret étant envisagée pour la fin du premier semestre 2012. En lien avec ce décret, le décret concernant les modalités de revalorisation de la pension liquidée au titre des cotisations versées au fonds spécial des ouvriers des établissements industriels de l’État (FSPOEIE) est en cours d’élaboration par le ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État. Le dispositif prévu pour la retraite des OPA optant pour la fonction publique territoriale instaurera un système de double pension permettant de juxtaposer le régime FSPOEIE, pour les annuités période État, et le régime de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) à partir de la date d’intégration.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Conditions du transfert des ouvriers des parcs et ateliers

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement