Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

transport aérien

Le subventionnement de l’aéroport de Tours crée à nouveau une polémique

Publié le 07/12/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le conseil général d’Indre-et-Loire va accroître sa participation financière au syndicat gérant l’infrastructure aérienne. Cette décision annoncée fin novembre 2011 fait bondir les Verts qui crient au « piège infernal ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Annoncée lors du débat d’orientations budgétaires du 25 novembre 2011, la décision du conseil général d’Indre-et-Loire d’accroître sa participation au financement de l’aéroport de Tours a fait bondir Europe Ecologie les Verts.

Depuis des années, les écologistes mènent une guérilla contre le financement public de l’aéroport géré par le SMADAIT (syndicat mixte pour l’aménagement et le développement de l’aéroport international de Tours), qui réunit l’agglomération de Tours, la CCI, le conseil général et le conseil régional du Centre.

Cet aéroport fonctionne essentiellement avec la ligne Ryanair Tours-Londres. Le conseil général a prévu d’augmenter sa subvention de 73 500 euros en 2012, de 50 000 en 2013 et de 87 000 en 2014.

Les Verts crient à « l’entourloupe », à « la trahison » et au « piège infernal » car ils avaient signé, avec le Parti socialiste en février 2011, un accord qui prévoyait une réduction de la participation du département au syndicat mixte.
Mais le conseil général a conclu en 2010 une convention avec le SMADAIT par laquelle la subvention départementale doit augmenter de 3 à 10 % par an jusqu’en 2021.

Un coût trop important au regard des compétences – Marisol Touraine, présidente du conseil général, s’estime donc liée par cette convention : « Je ne peux pas faire comme si le droit n’existait pas », explique-t-elle.
Elle admet pourtant que le financement de l’aéroport représente un coût « trop important au regard des compétences du conseil général ». D’où un appel lancé à d’autres collectivités pour qu’elles s’engagent à compenser ce retrait partiel du département : un dossier délicat dans la mesure où l’agglomération, la ville et le conseil régional sont tous dirigés par une coalition PS-Verts.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le subventionnement de l’aéroport de Tours crée à nouveau une polémique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement