Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Patrick Braouezec, le chantre du « polycentrisme » à la tête de Paris Métropole

Publié le 06/12/2011 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Régions

Le patron de Plaine Commune entend, comme l’y a invité Bertrand Delanoë, donner la priorité à la péréquation et au logement pendant son mandat à Paris Métropole dont il a pris la présidence le 5 décembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un communiste à la place d’un gaulliste. Patrick Braouezec, président (Apparenté PCF) de la communauté d’agglomération de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis) succède pour un an à Jacques JP Martin, maire (UMP) de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) à la présidence de Paris Métropole.
Ce 5 décembre à Nogent-sur-Marne, il a été élu à l’unanimité. Une alternance politique expressément prévue dans les statuts du syndicat mixte désormais composé de 196 collectivités et intercommunalités.

Crise de croissance – Dans ses nouvelles fonctions, le député Patrick Braouezec s’est fait le héraut d’une « métropole inclusive et solidaire ». L’ancien maire de Saint-Denis avait rappelé, lors d’un séminaire le 2 décembre (1), son attachement à un Grand Paris en forme de « mosaïque », c’est-à-dire constitué de la ville de Paris et de communautés d’agglomération de 400 000 à 500 000 habitants, qui, telles « les pièces d’un puzzle, doivent s’assembler. »
Un « polycentrisme » longtemps décrié à l’intérieur du périphérique… Un temps révolu.

Bertrand Delanoë, maire (PS) de Paris s’est, le 5 décembre à Nogent, félicité de l’arrivée de Patrick Braouezec : « Patrick est un peu rebelle. Il aime le désordre. Il va nous amener à être innovants. »
Un casting idéal, selon Bertrand Delanoë, à l’heure où Paris Métropole traverse « un peu une crise de croissance ». « Je crains que notre taille et nos vertus démocratiques (« Une collectivité, une voix ») nous menace », a mis en garde le maire de la capitale. « Or, a-t-il poursuivi, je ne veux pas que notre avenir soit écrit par des technocrates ou des collègues de province qui nous aiment moins qu’on ne les aime. »

Et le maire de Paris de tracer deux perspectives : la construction d’une autorité organisatrice en matière de logement et un nouveau mécanisme de péréquation. Une feuille de route que Patrick Braouezec entend faire sienne.

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 Séminaire international « Paris, Métropoles. Le défi de la gouvernance » organisé les 1er et 2 décembre à l’hôtel de ville de Paris Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Patrick Braouezec, le chantre du « polycentrisme » à la tête de Paris Métropole

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement