Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

finances locales

Plan de rigueur pour 2012 en Corrèze

Publié le 06/12/2011 • Par Jean-Pierre Gourvest • dans : Actualité Club finances, Régions

Plombé par ses dettes, le département de François Hollande prépare un budget 2012 basé sur les économies et les nouvelles recettes. 10 millions d’euros sont à trouver.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général, réuni le 2 décembre 2011, aura été largement consacré aux comptes prévisionnels du prochain exercice. Mené par un président qui s’est voulu lucide, soulignant « des encours de dette 3 fois plus élevés que partout en France », il a débattu des orientations 2012 qui devraient faire une large place à l’impôt et aux économies.

Pour les recettes, la taxe sur le foncier bâti – stable depuis 2007 – sera revalorisée de 6,5 % (3 millions d’euros espérés), et le taux de celle sur les permis de construire passera de 0,3 à 1 % (800 000 euros attendus).

Fin de la gratuité pour les transports scolaires – Les transports scolaires, jusque là gratuits, deviennent payants, avec un coût en rapport avec les revenus familiaux (1 million d’euros récupérés).

Pour les économies, l’aide de 1 000 euros accordée pour les gardes d’enfants sera limitée aux non imposables, les contrôles sur les aides sociales seront renforcés, les subventions culturelles abaissées, les frais de personnels réduits (pas de réduction d’effectifs, mais remplacement au cas par cas).

L’ensemble de ces « resserrements » – dont certains emblématiques comme la réduction de la subvention pour le rugby, ou celle du musée du président de Sarran – devrait permettre de réduire les dépenses de 5 millions d’euros.

Les débats auront été agités, sur fond de responsabilités quant à la dette et son développement, mais aussi sur les non compensations par l’Etat des charges, qui au final laissent à la Corrèze quelque 11 millions d’euros à son compte, entre RSA, PCH et APA.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Plan de rigueur pour 2012 en Corrèze

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement