Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

équipement sportif

Le Grand Nancy déclare forfait pour l’Euro 2016

Publié le 05/12/2011 • Par Pascale Braun • dans : Régions

La communauté urbaine du Grand Nancy a renoncé vendredi 2 décembre 2011 au projet d’extension du stade Marcel Picot, qui devait accueillir des matches de l’Euro 2016 au terme de 82 millions d’euros de travaux. Aux craintes budgétaires se sont ajoutées une contestation politique et une polémique environnementale, l’extension des parkings nécessitant la destruction de jardins ouvriers.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La communauté urbaine du Grand Nancy a renoncé officiellement vendredi 2 décembre 2011 à l’organisation de l’Euro 2016, qui prévoyait une extension du stade Marcel Picot situé à Tomblaine.

Selon André Rossinot, président de la communauté urbaine et maire (PR) de Nancy, les deux candidats déclarés, Bouygues et Vinci, demandaient à la collectivité d’augmenter sa participation financière à ce projet d’un montant de 82 millions d’euros.

Envisagée de longue date sous maîtrise d’ouvrage privée, la réfection et l’extension du stade à 32 000 places avait déjà achoppé sur la crise de 2008.

En début d’année, le Grand Nancy avait tenté de sauver le nouveau stade dans la perspective de l’Euro 2016 en proposant une emphytéose assortie d’un financement de 20 millions d’euros.

Echec politique retentissant pour André Rossinot, l’abandon du projet risque de générer des litiges quant à l’indemnisation des études engagées.

Elle obligera également la communauté urbaine à changer en catastrophe la communication, notamment sur les tramways où le Grand Nancy s’affiche « passionnément foot ».

Soulagement des élus – Pour autant, le retrait a été vécu comme un soulagement pour nombre d’élus qui craignaient un naufrage financier.

Le projet fait aussi face à une contestation politique. Né cet automne, le collectif « les pieds sur terre » a mobilisé les riverains contre l’extension des parkings du stade, qui aurait fait disparaître une soixantaine de jardins ouvriers au long de la Meurthe.
L’association demande désormais le classement en zone verte non constructible des vergers et potagers situés sur le territoire du Grand Nancy.

Régions

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Grand Nancy déclare forfait pour l’Euro 2016

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean Jacques

06/12/2011 03h53

« Cultiver son jardin » au lieu de bâtir des châteaux en Espagne me parait être une sage résolution.

Gerard95

13/12/2011 06h17

Bonjour,

Il y a très longtemps, dans le cadre de Championnats de France, je me suis posé la question du : « Réalisation Grandiose tuera la compétition ». Nous y sommes.
Sans vouloir être pessimiste, la question se pose, y compris pour les JO Le cahier des charges est tellement exigeant qu’il va être de plus en plus difficile de trouver des pays/villes candidats.
Rappel : les JO modernes 1 siècle les JO antiques 8. ferons-nous autant ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement