logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/86987/paris-et-lyon-dans-le-top-10-des-villes-les-plus-innovantes-au-monde/

INNOVATION
Paris et Lyon dans le top 10 des villes les plus innovantes au monde
Claude Ferrero | Régions | Publié le 29/11/2011

Les deux villes françaises figurent à la 3ème place pour Paris, et à la 8ème place pour Lyon, dans le classement des villes les plus innovantes du monde en 2011, réalisé par la société australienne 2thinknow, première agence mondiale d’analyse sur l’innovation. Strasbourg est 27ème, Nantes 37ème, Marseille 39ème, Bordeaux 41ème, Toulouse 44ème.

Seules Boston et San Francisco Bay Area devancent Paris, tandis que Lyon gagne une place devant Toronto, Londres, Tokyo… Si Paris assure son rang de ville capitale dans le trio de tête et de première ville en Europe, le classement de Lyon dans ce palmarès mondial de l’innovation (et à la 5ème place en Europe) est une distinction plus inattendue. « Elle traduit une reconnaissance internationale de l’excellence lyonnaise », se réjouit David Kimelfeld, vice-président du Grand Lyon chargé du développement économique. Le classement prend en compte 331 villes dans le monde et de nombreux critères, dont trois facteurs déterminants : les actifs culturels, les infrastructures humaines et les marchés d’influence.

Lyon surfe sur les technologies innovantes – « Cette reconnaissance confirme l’impact des grands investissements d’avenir via les pôles de compétitivité, comme l’illustre le projet de l’Institut de recherche technologiques « LyonBioTech » qui bénéficiera d’une dotation de deux milliards d’euros pour faire émerger un campus d’innovation technologique de dimension mondiale » indique l’élu, qui cite aussi « le projet INDEED qui vise à développer dans la Vallée de la Chimie un centre d’innovation international dans le génie des procédés bas carbone ».

Liens avec les entreprises – De son côté, Jacques de Chilly, directeur de l’Agence de développement économique de la région lyonnaise (Aderly), évoque les politiques de R&D en lien avec les entreprises et les filières d’avenir. Il rappelle notamment « le potentiel académique de l’agglomération fort de plus de 150 000 étudiants et chercheurs, sa première place en France pour le dépôts de brevets et l’incubation des start up high tech avec Créalys et les cinq pôles de compétitivité dont deux de rang mondial dans les biotech et les cleantech ». Ajoutons que la lisibilité de la capitale des Gaules a sans doute été confortée par la médaille Fields (le « Nobel des mathématiques ») attribuée en 2010 à Cédric Villani professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et à l’Université Claude Bernard Lyon 1.

REFERENCES