Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement urbain

La pierre chinoise pour le tram de Tours fait débat

Publié le 23/11/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Les aménagements urbains liés à la première ligne de tramway vont faire largement appel au granit chinois. Les opposants dénoncent cette « provocation ». Le maire s’en est expliqué le 21 novembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jean Germain, maire (PS) de Tours et président du SITCAT a dû s’expliquer le 21 novembre lors du conseil municipal sur le recours à la pierre chinoise pour les aménagements de la première ligne de tram.
Le SITCAT a en effet conclu pour 6,5 millions d’euros des marchés avec une entreprise qui achète en Chine granit et pierre naturelle pour les bordures et les places.
Des entreprises concurrentes mais aussi l’opposition municipale ont dénoncé ce « choix qui relève de la provocation et du mépris ».

Les responsables du projet ont dû monter au front pour expliquer que « la commission d’appel d’offres a strictement respecté les règles des marchés publics avec des critères qui prennent en compte la qualité du produit pour 60% et le prix pour 40% ».

La production en France insuffisante – Jean-Pierre Lapaire, conseiller spécial « tramway » du maire a dû aussi expliquer que les besoins en pierre naturelle étaient tels en France que les carrières de Bretagne ou du Portugal ne peuvent suffire. Il décerne même un brevet d’honorabilité aux entreprises chinoises en assurant que les « enfants ne travaillent pas dans les carrières », que les « méthodes d’exploitation sont modernes » et le niveau de vie des exploitants « correct ».

Même les écologistes décernent un bon point à la pierre chinoise avec « des conditions de transport acceptables en bateau et en train ». Pas question donc de revenir sur ces marchés : « si les candidats sont mécontents, expliquent les responsables du projet, ils sont libres de saisir le tribunal administratif ! ».

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La pierre chinoise pour le tram de Tours fait débat

Votre e-mail ne sera pas publié

titus

24/11/2011 02h52

Nos très chers zélus sont vraiment extra-ordinaires.
Nos caisses sont vides mais ils arrivent quand même à emprunter (ou à augmenter NOS impôts) pour faire travailler les Chinois !
Sont-ils encore « à notre service » ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement