Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Famille et PMI

« Il faut impulser une politique de santé globale de l’enfant, de l’adolescent et de la famille » – Pierre Suesser

Publié le 18/11/2011 • Par Michèle Foin • dans : Actu Emploi, Actu expert santé social, France

Pierre Suesser, président du Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile (SNMPMI), fait écho, dans une interview à la Gazette, à l’appel lancé le 17 novembre 2011 par 14 organisations signataires pour "redonner un avenir à la PMI". A leur côté, il souhaite alerter les pouvoirs publics, tout particulièrement les départements, et réclame une politique nationale qui préserve la protection maternelle et infantile (PMI).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La plate-forme signataire de cet appel s’inquiète du désinvestissement des conseils généraux pour les services de PMI. Qu’en est-il exactement ?

Le contexte financier des collectivités locales marginalise de plus en plus nos services, car il faut bien le reconnaître : la santé n’a pas la priorité des conseil généraux, la PMI étant la seule compétence obligatoire des départements dans le champ sanitaire.
Certains n’hésitent d’ailleurs pas à supprimer purement et simplement leur service de PMI en rattachant les missions des professionnels à l’action sociale ou à la protection de l’enfance. Or, cela est contraire au code de la santé publique : un service de PMI doit être dirigé par un médecin !

Une vingtaine de cas ont d’ailleurs été portés devant les tribunaux administratifs. Il ne s’agit pas ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut impulser une politique de santé globale de l’enfant, de l’adolescent et de la famille » – Pierre Suesser

Votre e-mail ne sera pas publié

christine

28/11/2011 11h15

Cet article répond à mes inquiétudes pour l’avenir.
Puéricultrice depuis 25 ans détachée de l’hôpital depuis 3 ans, je m’intérroge sur l’avenir du métier. De quelle instance publique allons nous dépendre?Qu’allons nous proposer à la population si les moyens sont supprimés à part nos compétences professionnelles? Comment se défendre du glissement des missions qui nous est imposé?
Beaucoup de questions sans réponse qui peuvent déstabiliser la PMI même si elle est régie par une loi.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement