Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Emprunts

Une agence de financement public : oui, mais à quel prix ?

Publié le 09/05/2011 • Par Catherine Le Gall • dans : Bonnes pratiques finances

Les collectivités se sont regroupées au sein de l’Association d’étude pour l’agence de financement des collectivités locales afin de créer leur propre véhicule public de financement. Objectif : diversifier et pérenniser leurs ressources, et faire face à une crise du crédit bancaire.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le projet de créer une agence de financement des collectivités locales (AFCL) est ambitieux : lever des fonds sur les marchés pour assurer de meilleures conditions d’emprunt aux collectivités. Portée par l’Association d’étude pour l’agence de financement des collectivités locales (AEAFCL), présidée par Jacques Pélissard , la proposition fait débat. Certains s’interrogent sur sa finalité. « L’un des objectifs premiers est de diversifier les ressources des collectivités. Le deuxième consiste à assurer la transparence des prix et à anticiper l’éventuel désengagement des banques », répond Olivier Landel, délégué général de l’AEAFCL et de l’Association des communautés urbaines de France (Acuf). En effet, lors de la crise financière de 2008, les banques ont serré l’accès au ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

  • Les points qui restent à définir
    • Le statut juridique envisageable.
    • La structuration financière pour bénéficier d’une notation de très haute qualité.
    • Ses conditions de fonctionnement (raison sociale, gouvernance, politique de crédit, gestion financière).
    • Ses bilans et comptes d’exploitation prévisionnels lors de sa montée en puissance et en « régime de croisière ».
    • Les étapes à franchir avant qu’elle soit opérationnelle (processus législatif, autorisation du régulateur, notation).

marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une agence de financement public : oui, mais à quel prix ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement