logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/84505/avant-les-entretiens-territoriaux-de-strasbourg-debats-en-outre-mer-sur-les-services-publics-locaux/

FONCTION PUBLIQUE
Avant les entretiens territoriaux de Strasbourg, débats en outre-mer sur les services publics locaux
Julie Krassovsky | Actu Emploi | Régions | Toute l'actu RH | Publié le 14/11/2011

Le CNFPT organisait du 8 au 11 novembre 2011 ses rencontres territoriales des Antilles et de la Guyane sur le thème des services publics locaux.

La deuxième édition des rencontres territoriales des Antilles et de la Guyane organisée par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et rassemblant des fonctionnaires territoriaux venus de Martinique, de Guyane et de Guadeloupe, a réuni du 8 au 11 novembre dernier à Fort-de-France plus de 500 participants.

Un vrai succès pour ce colloque initié sur la base d’un constat. Les entretiens territoriaux de Strasbourg (ETS) étant peu accessibles pour les cadres des départements et des territoires d’outre-mer, il fallait imaginer un temps d’échange, de partage et de réflexion sur la gestion publique locale dans les DOM.

Si la première édition, organisée l’an passé en Guadeloupe, a abordé le thème de la gouvernance, cette fois, les rencontres se sont intéressées à l’avenir des services publics locaux.
Un sujet qui sera également au centre des prochaines ETS.

Sujets spécifiques – Au menu, 50 intervenants, une dizaine d’ateliers et de conférences débat très animés ont permis aux acteurs territoriaux, principalement des cadres et des élus, d’échanger sur des problématiques communes.
« Certains sujet sont plus spécifiques à nos territoires comme le traitement des déchets, les dépenses d’aide sociale ou encore l’évolution institutionnelle », assure Arlette Pujar, directrice régionale du CNFPT Martinique qui a travaillé pendant de longs mois avec ses homologues de la Guadeloupe et de la Guyane pour définir des thématiques pertinentes à soumettre au débat.

Pas de baisse de l’aide à la formation – Avant d’échanger pourtant, une question cruciale a été abordée. Celle de l’arrêt du remboursement des frais de formation par le CNFPT. Sur ce point, François Deluga, son président, a levé les inquiétudes dès l’ouverture des rencontres.
Les collectivités d’outre-mer seront les seules à ne pas voir baisser leur aide à la formation.