Risques

Une plateforme logicielle pour une gestion de crise plus efficace

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Flickr cc by l∞senut

Puma-X a l’ambition de faciliter la communication entre tous les outils de gestion de crise, des prévisions météorologiques aux automates d’appel. L’outil a été testé par la ville de Cannes au mois de janvier.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Gestion de crise : une culture du risque à développer et entretenir

Prévisions météorologiques, surveillance vidéo, réseaux sociaux, cartographie : les collectivités disposent de différents outils pour suivre une crise et alerter la population. Problème : ils ne sont pas interopérables. L’information demeure éclatée, ce qui complique la prise de décision des élus. Car la masse des données à intégrer est considérable et les mesures à prendre sont multiples et en cascade. Ces limites sont d’autant plus inquiétantes que la probabilité de catastrophes naturelles s’accroît avec le changement climatique.

Le projet Puma-X vise à faciliter le partage de données.

Le projet Puma-X vise à faciliter le partage de données.

Projet de R&D Puma-X

Ce constat a décidé un consortium de six entreprises du secteur de la sécurité et l’Institut méditerranéen du risque de l’environnement et du développement durable de l’université Côte d’Azur à repenser totalement l’approche de la gestion de crise. Ils ont lancé, en février 2021, le projet de R et D Puma-X, une plateforme web de gestion de crise modulable et interopérable qui facilite la communication entre tous les outils actuels : plan communal de sauvegarde (PCS), automate d’appel, PC communal, etc. Son budget s’élève à 3,8 millions d’euros. La clôture du projet est prévue en septembre 2023.

Cette innovation a été testée par la ville de Cannes (Alpes-Maritimes) dès le mois de janvier 2023. Cette expérimentation s’inscrit dans le plan de prévention et de gestion des risques majeurs élaboré depuis 2014 par la ville. Une démarche certifiée en 2018 et 2021 par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. « Nous utilisons beaucoup d’outils pour suivre un événement, et notamment un logiciel de gestion des mains courantes développé en interne », détaille Yannick Ferrand, directeur des risques majeurs. « Avant, on utilisait un tableau Excel. Ce logiciel nous permet de faire remonter, géolocaliser et cartographier tous les signalements d’incidents, ceux de la police municipale et ceux des habitants, par le biais d’Allô mairie. Nous disposons aussi de 800 caméras de vidéosurveillance. Il est capital que le maire puisse disposer de toutes ces ressources centralisées pour prendre les bonnes décisions. »

Alerte ciblée

L’outil dispose d’un PCS dynamique couplé à la cartographie 3D, d’un traitement en temps réel des données structurées et non structurées pour l’aide à la décision, d’un système d’information géographique 3D interopérable, avec un portage de la solution globale dans le Cloud. Il est aussi doté d’un hyperviseur d’intégration de données hétérogènes. « Lors d’une inondation par exemple, on peut croiser les informations transmises par la vidéosurveillance, les prévisions de pluviométrie et le SIG et avoir une idée en temps réel des hauteurs d’eau dans les rues et ceci de manière dynamique », détaille Pierre Salmona, dirigeant de l’entreprise JIPE et porte-parole du consortium. « Cela permet de déclencher une alerte ciblée. C’est la première fonctionnalité que nous allons tester dès le mois de janvier à Cannes. Cette plateforme web sera disponible facilement pour l’ensemble des intervenants sur tous les supports, ordinateur portable, smartphone, tablette ».

Puma-X a vocation à faciliter le partage de données. « Il y a beaucoup d’acteurs impliqués dans la gestion de crise », conclut Yannick Ferrand. « On s’est bien identifié. Mais pour le partage d’information, comme la préfecture, cela reste compliqué. Elle détient pourtant des renseignements qui sont stratégiques pour nous comme la fermeture de l’autoroute A8, pour que nous puissions anticiper l’afflux de naufragés de la route. Puma-X est un défi intéressant car cet outil va peut-être permettre de mieux gérer la communication entre acteurs ».

Puma-X intéresse déjà une douzaine de grandes collectivités outre Cannes : Lyon (Rhône), les métropoles de Bordeaux (Gironde), Toulouse (Haute-Garonne), Montpellier (Hérault), Lille (Nord), l’agglomération de Pau (Pyrénées-Atlantiques), etc. Le projet est également soutenu et labellisé par les pôles de compétitivité Safe Cluster, France Water Team et Aqua-Valley.

Consortium : IMREDD, Ciitélécom, Jaguards, IGO, JIPE, Prysm, Predict services.
Soutiens financiers : Banque publique d’investissement (BPI), les régions Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, la métropole Aix-Marseille-Provence.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP