Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Performance

Poitiers surveille de très près ses satellites

Publié le 29/08/2011 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : Bonnes pratiques finances

Pour mieux contrôler les associations qu’elles subventionnent, les sociétés d’économie mixte, les syndicats mixtes…, Poitiers et son agglomération ont ciblé une trentaine de ces structures. Des fiches d’identité détaillées ont notamment été rédigées afin d’aider les services opérationnels à mieux les connaître.

Un tissu associatif dense – 600 associations subventionnées par la ville et 300 par l’agglomération –, mais aussi 4 sociétés d’économie mixte (SEM), une dizaine d’établissements publics ou syndicats mixtes et 5 délégations de service public (DSP). Pour y faire face, un seul poste de conseiller en gestion externe, dont les contrôles étaient déclenchés à l’occasion d’une alerte émise sur telle ou telle structure… Tel est l’état des lieux dressé par Eric Portal, aujourd’hui directeur général adjoint chargé des finances et de la gestion publique, à son arrivée dans de la ville et la communauté d’agglomération de Poitiers (Vienne), en 2009. « La méthode pour suivre le périmètre très large des satellites n’était pas arrêtée. Il était donc nécessaire de “prioriser” les missions », se ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

  • JURIDIQUE
    Le décret n° 2006-887 du 17 juillet 2006 impose aux collectivités de publier le montant des subventions et la valorisation des aides en nature apportées aux associations. Mise à disposition gratuite de locaux ou d’espaces d’affichage, prise en charge des frais de chauffage, intervention d’un technicien… tout doit être valorisé. A Poitiers, en 2010, ces subventions en nature représentaient 6,31 millions d’euros pour la ville et 4,19 millions pour la communauté d’agglomération.

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Poitiers surveille de très près ses satellites

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement