Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

communication

Un nom pour les habitants de la Somme

Publié le 10/11/2011 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

A partir du 14 novembre 2011, le conseil général invite les habitants à proposer et à adopter un nom officiel. Une manière d’affirmer l’identité et le rôle du département.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général de la Somme appelle les habitants aux urnes. Et ce afin qu’ils mettent – enfin – un terme à une injustice de la toponymie : l’absence de nom officiel désignant les habitants du département.
« Dans l’Aisne, on parle des Axonais, dans l’Oise, des Isariens, mais dans la Somme il n’existe pas d’appellation officielle, même si certains usages existent comme Sommois, Samariens, Sommiens… », explique Christian Manable, le président (PS) du conseil général.

Question d’identité – Relayée par une campagne de communication décalée, la consultation citoyenne pourrait prêter à sourire. Mais pour l’élu, le sujet est plus important qu’il n’y paraît à première vue : « Cette campagne est l’occasion de réaffirmer l’identité de notre territoire et de notre collectivité locale que certains souhaitent voir disparaître », insiste t-il.

Du 14 au 27 novembre, tous les habitants pourront proposer un nom par courrier ou par Internet. Un jury, composé d’un membre de la commission nationale de la toponymie, de défenseurs de la langue picarde, d’universitaires ou de représentants des médias locaux, se réunira afin de retenir les trois principaux gentilés proposés.

Choix final début janvier – Le deuxième tour du scrutin, qui se tiendra jusqu’au 14 décembre, permettra aux futurs Sommiens ou Summariens d’établir leur choix final, proclamé tout début janvier : « J’avoue qu’à titre personnel et en tant qu’ancien professeur d’histoire-géographie, ma préférence va à ‘Samariens’, Samara étant le nom gaulois du fleuve Somme et celui du parc dédié à la préhistoire que nous finançons. Chez nos voisins de Seine-Maritime, où une opération similaire a été menée, près de 40 noms différents ont été proposés ! » s’amuse Christian Manable.

Les visuels de la campagne et les coupons-réponses sont disponibles à partir du 14 novembre sur le site www.donnonsnousunnom.fr

Régions

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un nom pour les habitants de la Somme

Votre e-mail ne sera pas publié

houart

12/11/2011 02h11

sommier et sommière

oiseux

14/11/2011 11h57

J’ai vécu quinze ans dans l’Oise, où je n’ai jamais entendu parler d’isarien : les habitants de l’Oise s’accordaient en souriant pour éviter les oisillons ou les oisifs, et pour le reste savaient qu’ils vivaient soit en Ile-de-France soit en Picardie, deux provinces d’identité forte, ce qui ne les empêchaient pas de se plier au cadre administratif de leur préfecture sans problème. Il se trouve que j’ai aussi été sommoise, et m’en autorise pour suggérer qu’aucun nom trop recherché sinon abscons ne vienne ajouter sa note d’oubli ou de ridicule à la liste. « Réveillez-vous, Picards » !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement