Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

hébergement

Paris se mobilise pendant la période hivernale

Publié le 10/11/2011 • Par Audrey Minart • dans : Régions

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a présenté mardi 8 novembre 2011 son plan d’aide aux sans-abris pour l’hiver 2011-2012. Il effectuait la visite d’un centre d’hébergement ouvert aux femmes financé par la mairie de Paris, qui permettra de compenser en partie la fermeture, le 30 juin dernier, du centre Yves-Garel, géré par le Samu social.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Accusant depuis plusieurs semaines un certain désengagement de l’Etat, responsable de la prise en charge de l’aide aux sans-abris, la Mairie de Paris se mobilise de plus en plus en matière d’hébergement.
Craignant, à l’approche de l’hiver, une « crise humanitaire de grande ampleur », Bertrand Delanoë a annoncé la création de 560 places de mise à l’abri en cas de grands froids, avec la mise à disposition de 6 gymnases, dans lesquels l’accueil sera assuré par le Centre d’action sociale de la Ville de Paris, et des mairies des 1er, 3e, 4e, 11e et 15e arrondissements, qui se sont portées volontaires.
La ville assurera en outre une veille renforcée dans les Bois de Vincennes et de Boulogne, et renforcera les maraudes du Samu Social avec 6 équipes véhiculées à disposition.

Paris a également mis à disposition des bâtiments pour l’ouverture de 3 centres d’hébergement provisoire, d’une capacité totale de 140 places durant toute la période hivernale.
Par ailleurs, la vigilance devrait être renforcée pour les personnes vivant en habitat précaire, la ville de Paris ayant demandé aux services sociaux d’être attentifs à ces situations, et la direction du logement et de l’habitat ayant été chargée d’établir une liste d’immeubles privés où des situations de ce type ont été signalées.

Pas de recul mais un effort – La visite s’est déroulée dans un contexte particulier, étant donnée la polémique qui a opposé dernièrement Olga Trostiansky, chargée de la lutte contre l’exclusion et le préfet d’Ile-de-France, Daniel Canépa, ce dernier ayant notamment accusé l’adjointe du maire dans une lettre qu’il lui adressait d’ « instrumentaliser un drame », la mort du nourrisson d’une sans-abri survenue la semaine dernière, « à des fins partisanes ».
« L’Etat n’a jamais autant ouvert de places : 40 000 places d’hébergement d’urgence, 410 millions qui sont dépensés… Il n’y a pas de recul, il y a un effort qui ne cesse d’augmenter. » Concernant les 13 000 places manquantes exprimées dans le Plan régional d’accueil, d’hébergement et d’insertion (Prahi), le préfet précise : « Il y a différentes places, qui vont de l’urgence à la stabilisation, on n’est pas du tout dans l’idée de créer 13 000 places d’hébergement d’urgence. »
Le préfet a également ajouté que le budget du Samu social passera de 105 millions d’euros en 2010 à 123 millions à la fin de l’année 2011, l’Etat devant décider au Conseil d’administration du jour d’aller au-delà des 116 millions prévus. « Soit une augmentation de 20 % et non pas une diminution. »

En réponse, l’adjointe a insisté sur le fait que la mairie n’était pas « propriétaire de ces chiffres », qu’elle tenait bien du Prahi, et qu’il ne s’agissait pas uniquement, en effet, de places d’hébergement d’urgence.
Mais l’élue insiste sur le fait que malgré l’augmentation du budget du Samu social, celui-ci ne parvenait toujours pas à répondre à tous les besoins : « Au-delà des chiffres du préfet, il y a la réalité, ce que l’on voit en ce moment. D’après un indicateur très simple, ‘la demande non pourvue’, il y a 50 personnes chaque jour qui, ayant pourtant téléphoné au Samu social, se retrouvent sans place d’hébergement. Mais cet indicateur ne prend pas en compte ceux qui ne parviennent jamais à obtenir quelqu’un au bout du fil et ceux qui n’appellent jamais, mais qui dorment tout de même dans la rue. »
L’élue s’est néanmoins déclarée « prête à réactualiser le chiffre de 13 000 places d’hébergement manquantes » au total avec M. Canépa, puisque celui-ci datait de l’année dernière.

2 000 logements pérennes d’ici 2014 – Lors de la visite du 52, rue Servan dans le 11e arrondissement géré par le Centre d’action sociale protestant (CASP), qui fait à la fois office de centre hébergement de « stabilisation », mais également de maisons-relais, Bertrand Delanoë a tenu à rappeler que, bien que cela ne fasse pas partie de ses compétences mais de celles de l’Etat, il s’était engagé à créer 2 000 places supplémentaires d’hébergement pérenne de 2008 à 2014, dont 1 700 ont déjà été financées.
Et ce, alors que Paris concentre déjà plus de 60 % de l’offre d’hébergement de la région Ile-de-France. « J’aimerais que les responsabilités soient prises. Le piège, c’est que plus j’en fais, plus l’Etat est tenté d’en faire moins. Mais il n’y a pas que l’Etat ! Je trouve scandaleux que certains départements ne fassent rien. Les Hauts-de-Seine et les Yvelines par exemple sont très en retard. Paris n’est pas la seule à disposer de quelques moyens pour être solidaire. »

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Paris se mobilise pendant la période hivernale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement