Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • RTE prévoit un hiver sans risque mais s’inquiète d’une hausse continue de la consommation

Electricité

RTE prévoit un hiver sans risque mais s’inquiète d’une hausse continue de la consommation

Publié le 09/11/2011 • Par Olivier Schneid • dans : France

Le risque de pénurie conduisant à des délestages voire un black-out pendant l’hiver 2011/2012 « n’est que modéré », indique le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE dans un rapport remis mercredi 9 novembre 2011 au ministre de l’Energie.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Une situation normale, très comparable à celle de l’an dernier et satisfaisante… » Le président de Réseau de transport d’électricité (RTE), Dominique Maillard, a livré mercredi 9 novembre un message « apaisé » en présentant les prévisions du gestionnaire de réseau sur l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité pour l’hiver 2011/2012. Loin donc de certains discours alarmistes entendus ici et là ces dernières semaines, prédisant « une menace réelle sur la continuité de la fourniture électrique ».

Risque « modéré » même en cas de froid intense et durable – Le risque de rupture d’approvisionnement « n’est que modéré », a souligné Dominique Maillard. Avançant que la France pourrait être importatrice d’électricité jusqu’à la fin de cette année mais que le réseau français était largement en mesure de le supporter, la suite de l’hiver ne devant pas poser de difficulté avec un solde des échanges exportateur. Même en cas de vague de froid « intense et durable », avec des températures inférieures de 6 à 8°C aux normales saisonnières, le niveau des importations rendues nécessaires « resterait compatible avec la limite technique du réseau français », a-t-il encore observé. Des prévisions dont le ministre de l’Energie Eric Besson « s’est réjoui », les qualifiant de « plutôt rassurantes » et jugeant ainsi le scénario du pire (un black-out) « largement improbable ». « Notre responsabilité est toutefois de prévenir ce genre de situation extrême, donc, pas de catastrophisme, pas de pessimisme, mais une grande vigilance », a-t-il précisé. L’un comme l’autre insistant sur les deux points faibles du territoire métropolitain : les régions Bretagne et Provence Alpes Côte d’Azur (PACA).

Bretagne et Paca devraient aussi passer l’hiver – Tant en Bretagne qu’en Paca (principalement les départements du Var et des Alpes-Maritimes), toutes deux qualifiées de « péninsules électriques », manquant de moyens de production et de capacités de transport et où la consommation d’électricité augmente à un rythme plus élevé que la moyenne nationale, RTE lancera mi-novembre, comme les années précédentes, un appel à la « modération » de la consommation électrique à partir de ses sites Internet Ecowatt Bretagne et Ecowatt Paca. Lors de la précédente campagne, la Bretagne avait connu deux alertes rouges et sept orange, Paca, une alerte orange. « Sans besoin de délestage mais proche de cela », a commenté Dominique Maillard. Un remède cependant provisoire en attendant, « d’ici 2015 pour Paca et 2017 pour la Bretagne », de recueillir les fruits des programmes d’installation de moyens de production et de renforcement du réseau menés dans ces deux régions. De quoi vivre encore « sans doute trois ou quatre hivers difficiles », a-t-il estimé. Mais donc, sauf aléa climatique majeur, la période hivernale devrait être surmontée sans difficulté dans ces deux régions.

La demande plus en cause que l’offre – Si RTE ne voit pas la France menacée de pénurie d’électricité cet hiver en raison, comme certains le pensent, de la décision de l’Allemagne de sortir du nucléaire, avec l’arrêt de huit réacteurs dès cette année, limitant d’autant les capacités d’importation d’Outre-Rhin, le gestionnaire de réseau préfère insister sur la nécessité de réduire la demande intérieure. La France, où la consommation d’électricité progresse d’année en année, particulièrement chez les ménages, est « le pays européen le plus thermosensible », note Dominique Maillard. En particulier, précise-t-il, en raison d’un excès de recours au chauffage électrique.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

RTE prévoit un hiver sans risque mais s’inquiète d’une hausse continue de la consommation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement