Revue de presse

Météo – Transports – Chauffage – 5G… Toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 26 novembre au 2 décembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Régime sec – Les chiffres sont alarmants. Alors que Météo-France avait pour habitude de dresser son bilan annuel en décembre, l’institut n’a pas attendu le dernier mois de l’année pour affirmer que 2022 était « l’année la plus chaude jamais enregistrée ». Le bilan, cité par 20 Minutes, fait ainsi état d’une « anomalie thermique » de +1,1 à +1,5°C par rapport aux normales 1991-2020. Et si des précipitations en décembre pourraient encore modifier le bilan global concernant la sécheresse, Météo-France affirme déjà que « 2022 sera l’une des années les plus sèches (…) depuis le début des mesures ». Le déficit pluviométrique est ainsi estimé à environ 20 à 25%, avec un bilan plus marqué dans certains départements du centre-ouest et du Sud-Ouest.

Une inflation peut en cacher une autre – Si l’augmentation probable du pass Navigo à Paris a déclenché une vive polémique, tout le secteur des transports ne devrait pas y échapper. Comme le montre BFMTV, des augmentations sont aussi attendues sur les TER. A titre d’exemple, l’article cite ainsi les Pays de la Loire, où les tarifs du ferroviaire et des bus devraient augmenter de 6% en 2023, tout comme celui des transports scolaires (40 euros de plus par enfant). En Auvergne-Rhône-Alpes, on a cependant décidé de distinguer les voyageurs occasionnels des abonnés. Les transports urbains seront aussi impactés en région Paca, à Rennes et en Normandie. Seule l’Occitanie résiste à cette inflation.

Cueillis à froid – Départements de l’Eure, Val-de-Marne, Haute-Vienne… A partir d’exemples concrets dans de nombreux villes et villages, France Info montre comment les écoles font face à la crise de l’énergie. Il ressort ainsi que de nombreux établissements en France ont attendu le 28 octobre pour allumer le chauffage, parfois même sous la pression de parents d’élèves. Le but des communes concernées étant évidemment de tenir leur budget face à l’explosion des factures. D’autres communes, elles, ont décidé de gérer les bâtiments publics au cas par cas et nombre d’entre elles sont aussi concernées par des bâtiments mal isolés. Quelques solutions pratiques (distribution de couvertures, chauffage d’appoint…) ont même été proposées.

La crise sur le réseau – Au nom de la sobriété énergétique, les opérateurs mobiles ont demandé à l’Etat de revoir leurs obligations de déploiement de la 5G dans les zones rurales. Cette information des Echos, qui provoque déjà des réactions chez les élus locaux, s’appuie notamment sur une note de la Fédération française des télécoms envoyée à Bercy et à l’Arcep en novembre. Les entreprises concernées avancent en effet l’augmentation de leur facture d’énergie. Selon leurs calculs, cette souplesse avec la loi pourrait leur permettre de réduire la consommation énergétique des réseaux de « 1,4% en 2023 » et des gains pouvant même atteindre 5% selon les assouplissements réglementaires.

Plastique partout – Une note de l’Anses, relayée notamment par le site France TV, rappelle que les sacs de courses biodégradables ne doivent pas être jetés dans le bac à compost. Pour aller plus loin, la note fait bien la distinction entre matières plastiques dites biosourcées, compostables et biodégradables. L’agence appelle même à privilégier le compostage industriel pour toutes les matières plastiques biosourcées et elle recommande de modifier la réglementation afin d’interdire toute allusion à mettre des matières plastiques dans un compost domestique.

Après ski – La startup Heero a publié une étude et un classement des stations de ski en fonction de leur performance énergétique. Il en ressort que, en moyenne, 50% des logements de station sont des passoires énergétiques (avec un diagnostic de performance F ou G) et que la plupart d’entre elles ne pourront plus louer à l’échéance 2028. Quant aux stations les moins énergivores, on les retrouve plutôt en moyenne montagne (Jura, Vosges…).

Partenaires particuliers – Un article d’Actu Environnement présente le partenariat que viennent de nouer les entreprises Veolia et Urby. L’objectif de ces spécialistes des déchets et de la logistique est de proposer un service de collecte en zones urbaines denses à destination des professionnels assujettis à l’obligation de tri sept flux. Ambition affichée : une collecte de 15.000 tonnes d’ici la fin de l’année.

Et aussi…

La situation de la nappe phréatique en Alsace est inquiétante… [DNA] ;

Les opérateurs de trottinettes électriques proposent l’immatriculation et l’interdiction aux mineurs [BFMTV] ;

La réservation obligatoire pour visiter le parc national des Calanques est étendue jusqu’en 2027 [lire aussi notre article] [Le Monde].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP