Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Congrès des maires 2022

« Si on simplifie le bouclier tarifaire, je ne toucherai pas aux tarifs »

Publié le 25/11/2022 • Par Pascale Tessier • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

congres2021-ambiance
FABIEN CALCAVECHIA
Quel est le moral des maires ? La Gazette a pris la température dans les couloirs de leur 104e congrès qui s'est achevé le 24 novembre sur la promesse d'Elisabeth Borne de revoir sa copie sur le filet de sécurité et le contrat de confiance. Suffisant pour redonner du baume au coeur des maires ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Clap de fin sur le 104e congrès des maires sur la promesse de la Première ministre de retravailler avec les représentants des élus locaux les critères du filet de sécurité et d’enlever les sanctions du Pacte de confiance.

Réponses dans les couloirs du Hall des Expositions de Paris que la Gazette des communes a arpenté au dernier jour de l’événement : « De la visibilité, voilà ce que je demande, et si j’en avais, je serais la plus heureuse des maires ! »
À l’image de cette élue normande qui estime ne pas être épargnée pour son premier mandat et se demande « parfois » si elle se serait présentée en sachant ce qui l’attendait, les maires ne cachent pas être « dans un flou qui frise l’inquiétude », relance cet autre élu local, pourtant aguerri par quatre mandats dans l’Aisne.

Au congrès des maire de France, ils ont tous entendu dire que la hausse de l’investissement en 2022 ne compenserait pas le recul cumulé de 2020 et 2021 et que la dotation globale de fonctionnement (DGF) devrait être indexée pour plus d’équité. Quand ils rapprochent leurs ambitions de leur capacité financière, un choix s’impose, souvent par la contrainte.

  • Avis de tempête sur les budgets locaux 2023

Une gestion « en bon père de famille »

Les maires vont-ils être contraints d’augmenter les impôts et les tarifs  ?

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

Flambée des prix, crises : les maires en alerte, lors de leur Congrès 2022

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Si on simplifie le bouclier tarifaire, je ne toucherai pas aux tarifs »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement