Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Gestion de l’eau

Agences de l’eau : un nouveau tour de passe-passe de Bercy ?

Publié le 17/11/2022 • Par Arnaud Garrigues • dans : Actu experts finances, actus experts technique, France

borne marseille2
Gouvernement
Le gouvernement a annoncé une enveloppe supplémentaire de 100 millions d’euros que les agences de l’eau vont distribuer en 2023 pour aider à lutter contre la sécheresse. Mais s’agit-il de nouveaux crédits attribués ou d’une astuce de Bercy pour piocher dans les caisses des agences ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous augmenterons les moyens des agences de l’eau de 100 millions d’euros dont 40 millions d’euros pour l’agence Rhône-Méditerranée-Corse », a annoncé la Première ministre Elisabeth Borne, le lundi 14 novembre, devant un parterre de maires de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Une somme devant permettre de « mettre en place des projets pour prévenir les sécheresses qui vont, malheureusement, se multiplier », a-t-elle ajouté.

Une nouvelle ruse de Bercy ?

Quand on connait la relation particulière entre Bercy et les agences de l’eau, on est en droit de se demander d’où viennent ces 100 millions d’euros, et s’il ne s’agit pas là d’un nouveau coup de Trafalgar de Bercy. On se souvient qu’en 2018 avait été instauré un « plafond mordant » (via une loi de finances) pour empêcher les agences de l’eau de dépasser un seuil de recettes de 2,137 milliards d’euros (le restant tombant sinon dans les caisses de l’Etat). Le budget de ces agences avait également été mobilisé pour financer la baisse du permis de chasse mais aussi le Centre national pour le développement du sport. Enfin, plusieurs ponctions dans la trésorerie des agences avaient été effectuées par l’État avant 2018 (mais pas depuis l’instauration du plafond mordant),

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Agences de l’eau : un nouveau tour de passe-passe de Bercy ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement