Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité au travail

Les agents isolés victimes d’agressions ne sont plus seuls

Publié le 21/11/2022 • Par Frédéric Ville • dans : Actu expert acteurs du sport, France, Toute l'actu RH

Psychologist making notes during therapy session with sad male s
Motortion - Adobestock
Après avoir subi plusieurs attaques traumatisantes, les agents sportifs de la ville de Saint-Brieuc bénéficient désormais de dispositifs d’assistance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

[Saint-Brieuc, Côtes-d’Armor, 989 agents, 43 600 hab.] Quatre agressions ont récemment eu lieu au sein de l’équipe des douze agents d’exploitation sportifs de la ville de Saint-Brieuc. « En 2019, G. quittait un site sportif en voiture lorsqu’une personne l’a bloqué, sortant de son véhicule avec un couteau. Heureusement, la voiture de G. était fermée de l’intérieur, mais le déséquilibré a agressé d’autres passants », relate Sylvère Leloup, directeur « jeunesse, sports et vie associative » à la ville.

En 2020, un véhicule est sorti à pleine vitesse d’un stade de football où des gens du voyage étaient installés sans autorisation, tentant de renverser sans succès W. et C., deux agents sportifs. F., menacé avec des boules de pétanque, est rentré à temps dans sa voiture. Et enfin A., sortant de sa voiture en arrivant dans un site sportif, a reçu des coups de type béquille dans la jambe droite. Il a réussi à s’enfermer dans l’équipement sportif et à appeler ses collègues.

Les réactions des agents ont été différentes : seul G. a porté plainte. Si W. et C., attaqués par une voiture, ont été marqués, ils n’ont pas posé d’arrêt de travail. Pour G., agressé au couteau, « le contrecoup est arrivé après deux jours et il a alors pris un arrêt de travail de quelques jours, précise ­Sylvère Leloup. A. s’est pour sa part arrêté cinq mois : il n’était pas question qu’il reprenne. » Aujourd’hui, cependant, aucun des cinq agents concernés n’a quitté le service.

Protection fonctionnelle

La commune a accompagné ses agents. « Avec Loïc ­Besnard, responsable du service “gestion des locaux associatifs”, nous avons échangé avec les agents concernés », raconte Sylvère Leloup.

La DAJ a mis en œuvre la protection fonctionnelle (1) pour A. et G., ce dernier ayant également été assisté par Loïc Besnard, la DAJ et l’avocate de la ville lors de la comparution immédiate de son ­agresseur au tribunal. « Un psychologue du travail au sein de la direction des ressources humaines a veillé à ce que les agents puissent exprimer ce qu’ils ont vécu », ajoute-t-il.

A. a été pris en charge par ce psychologue, qui l’a aiguillé vers un confrère libéral avec des séances prescrites par le médecin du travail, empêchant une reprise jugée prématurée. Il a été accompagné au retour à l’emploi. « Il est revenu avec une augmentation progressive du temps de travail en trois mois, jusqu’à temps complet, sur prescription du ­médecin traitant, jamais le soir et toujours accompagné », note Loïc Besnard.

Surveillance policière

La police municipale a été avertie de ces agressions et invitée à surveiller plus fréquemment les sites concernés.

A l’initiative de la direction des sports, les deux secteurs que se partagent deux équipes de six agents sportifs sont chacun équipés, depuis le 11 octobre, notamment pour les soirs où les agents sont seuls, d’un dispositif d’alarme du travailleur isolé que l’agent peut déclencher lui-même. L’opérateur Stanley sécurité peut alors écouter la scène et faire appel à la police, si besoin. Une gestion d’accès par badge, couplée à une alarme et à un logiciel de planification d’occupation de salles, doit aussi être instaurée dans certains équipements sportifs, pour éviter les intrusions.

Enfin, un schéma directeur des locaux sportifs devrait aboutir à la fin 2023. Il prendra en compte la prévention situationnelle, évitant par exemple les espaces créateurs de risques pour de nouveaux ­équipements.

« L’accompagnement par le psychologue du travail dure le temps nécessaire »

Juliette Clouet, directrice mutualisée des RH de la ville et de la CA Saint-Brieuc Armor agglomération (32 communes, 880 agents, 151 900 hab.)

« Face aux traumatismes vécus par nos agents dans le cadre de leur travail – les rippeurs et les agents de déchetterie sont aussi concernés –, nous avons mis en place deux types de suivi. A leur demande et sans en référer à la collectivité, ils peuvent rencontrer le psychologue du travail. Celui-ci accompagne l’agent autant de temps que nécessaire et peut, en prolongement, le diriger vers un psycho­logue libéral extérieur. Nous pouvons aussi déclencher la protection fonctionnelle. La direction des affaires juridiques expliquera à l’agent comment la solliciter et prendra en charge les frais afférents [santé, avocat…]. Enfin, nous sollicitons le médecin du travail, a minima pour le retour à l’emploi, après la période de soins. D’un point de vue RH, nous appuyons l’encadrant de proximité, maillon essentiel. »

Notes

Note 01 Protection et assistance due par l’administration à son agent s’il fait l’objet d’attaques dans le cadre de ses fonctions. Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents isolés victimes d’agressions ne sont plus seuls

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement