Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Tirer les leçons de notre appauvrissement

Publié le 03/10/2011 • Par Jacques Paquier • dans : Billets finances

Les perspectives économiques ne laissent pas l’ombre d’un doute : les collectivités vont s’appauvrir sensiblement dans les mois à venir.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Les recettes fiscales des départements vont fortement diminuer cette année », a annoncé Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France. Les droits de mutation à titre onéreux, dont le rebond a permis aux conseils généraux de surnager cette année, se montreront moins abondants l’an prochain.
Les dotations connaîtront une infime progression pour les plus chanceux, et stagneront ou décroîtront légèrement pour la plupart. Le crédit devient introuvable, et aucune collectivité ne semble échapper à son resserrement, au profit de segments de clientèle jugés plus rentables. Les dernières prévisions de croissance ont été revues à la baisse et s’élèvent à 1,5 % pour 2012. Certains anticipent une récession.

Oser plus d’équité
Difficile de résister à la morosité face aux perspectives d’évolution des fondamentaux économiques des collectivités. La chute des recettes fiscales des départements, si elle se confirme, apporte un démenti cinglant aux engagements du gouvernement : garantir la neutralité d’une réforme fiscale dont on sait qu’elle a été réalisée pour les entreprises, et pour elles seulement.

Faut-il baisser les bras et assister passivement à notre appauvrissement ? N’y a-t-il rien à faire, comme trop de discours le laissent entendre ? Au contraire.
Osons citer des pistes répétées dans les colloques, mais rarement mises en oeuvre : réviser entièrement l’architecture des dotations de l’Etat aux collectivités, (90 milliards d’euros sont en jeu), en optimisant le retour sur investissement de chaque euro et en introduisant plus d’équité entre collectivités.
Réviser l’architecture de leurs recettes fiscales, afin d’établir une correspondance entre le dynamisme de leurs ressources et celui de leurs charges.
Oser supprimer des crédits inutiles, ou de confort, pour les réorienter vers des investissements productifs : l’enseignement, le soutien raisonné au tissu économique local, la recherche et l’innovation.
Prendre la mesure, en un mot, de l’importance de la crise à venir, et tirer les conséquences de notre appauvrissement collectif.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tirer les leçons de notre appauvrissement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement