Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie locale

Les budgets participatifs ne connaissent pas la crise

Publié le 18/10/2022 • Par Brigitte Menguy • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

still changing interest rates
JANSUCKO_FOTO
Dans son édition 2022, l'enquête nationale sur les budgets participatifs réalisée par Antoine Bézard, consultant et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès confirme que les budgets participatifs sont de plus en plus implantés en France.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Qui n’a jamais entendu parler des budgets participatifs ? Tout droit arrivée de Porto Alegre, au Brésil, cette démarche est, comme son nom l’indique, un budget alloué par une collectivité pour assurer le financement d’idées, de projets proposés et décidés par les citoyens. Fort de son succès, ce dispositif fait l’objet, depuis 2016, d’une enquête nationale réalisée par Antoine Bézard, consultant et expert associé à la Fondation Jean-Jaurès. Dans son édition 2022, l’enquête confirme que les budgets participatifs sont de plus en plus implantés en France.

Critère géographique

« Ils sont devenus, en l’espace d’un mandat municipal, une démarche incontournable, avec 400 villes et une vingtaine de départements engagés », se réjouit Antoine Bézard. Un attrait croissant (voir le graphique n° 1) que confirme Sarah Grau, codirectrice du think tank Décider ensemble : « Les budgets participatifs sont très prisés des collectivités, surtout des plus grandes. »

budgets participatifs 1

L’enquête fait état de trois quarts des villes de plus de 200 000 habitants et un tiers de celles de 50 000 à 200 000 habitants engagées dans un budget participatif (voir le graphique n° 2), nuançant que « ces résultats sont à mettre en lien avec les moyens humains et financiers dont disposent ces villes ».

budgets participatifs 2

Du côté du profil politique des communes engagées dans un budget participatif (voir le graphique n° 3), l’enquête démontre qu’après s’être d’abord développé dans des villes dirigées par la gauche et les Verts, cet outil convainc désormais aussi les municipalités de droite et de centre-droit. « Le critère politique a été dépassé par le critère géographique, au regard de certaines concentrations », analyse Antoine Bézard, faisant allusion au succès du budget participatif dans l’Ouest, avec 69 communes engagées en ­Bretagne. Il ajoute : « Ces collectivités comptent des villes qui ont fait figure de fer de lance, comme Rennes, qui entame sa sixième édition. »

budgets participatifs 3

Amélioration continue

Et si la clé du succès des budgets participatifs ne résidait pas dans le nombre de démarches engagées mais dans son utilisation répétée par certains territoires ? Car qui dit répétition dit acculturation. A Rennes (1), l’adjoint chargé de la participation citoyenne, Xavier Desmots (groupe écologiste et citoyen), en est convaincu : « La question du temps est très importante, il faut laisser la culture de la participation s’installer auprès des habitants et des services. » Pour preuve, malgré une sollicitation depuis six ans, les Rennais sont toujours au rendez-vous.

Il faut reconnaître que la capitale bretonne s’astreint à une évaluation de chacune de ses éditions. Ainsi, « un principe d’amélioration continue » est mis en place. Pour la sixième édition, l’accent est mis sur l’équité territoriale qui leur faisait encore défaut. « Comme dans toute démarche participative, il faut aller chercher les publics les plus éloignés de l’action publique », raconte l’élu. Le budget participatif serait-il finalement une concertation citoyenne comme les autres ?

Notes

Note 01 220 500 hab. Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les budgets participatifs ne connaissent pas la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement