Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Retrouver ce qui fait le sens du service public

Publié le 31/10/2011 • Par La Rédaction • dans : Opinions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Laurence Malherbe

Laurence Malherbe

Directrice territoriale, membre de l’Association des dirigeants territoriaux et anciens de l’Institut national des études territoriales (Adt-Inet)

Cadre de direction dans une commune de 80 000 habitants, je suis une lectrice attentive de « La Gazette », qui est une source d’expertise et de réflexion. C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai lu le dossier « Finances. A la recherche de nouvelles marges de manœuvre » paru le 3 octobre.
Toutes les problématiques abordées sont autant d’outils de gestion qui méritent d’être développés dans les collectivités, mais la question fondamentale des finalités de l’action publique n’est pas posée, des valeurs que les élus et les fonctionnaires doivent réinterroger de manière impérieuse pour trouver de nouvelles marges de manœuvre.

Dérive du sens – Car c’est bien là l’enjeu essentiel, retrouver ce qui fait le sens du service public et ce qui relève de l’intérêt général. On constate un certain mimétisme des politiques publiques avec les évolutions d’une société individualiste et consumériste, conduisant à une segmentation de l’action publique et à des prestations différenciées. Ces dérives sont souvent responsables de l’augmentation de certaines dépenses.

Alors oui, il faut retrouver des marges de manœuvre. Mais il ne faut pas confondre finalité et moyens, au risque de transformer les fonctionnaires qui mettent en œuvre les politiques publiques décidées par les élus en simples gestionnaires experts dans le maniement des tableurs Excel.

N’existe-t-il pas une autre voie plus ambitieuse pour le service public, plus exigeante car nécessitant un courage politique des élus pour arbitrer les politiques publiques, mais également des cadres pour revoir le contenu des prestations rendues à la population à l’aune des valeurs de service public, et pas seulement en fonction d’indicateurs dont il est souvent difficile de retrouver l’origine et la signification ?

Un sens porté par des agents – Restaurer des marges de manœuvre implique un autre rapport au citoyen avec une analyse des besoins sociaux qui prenne en compte l’intérêt général symbolisé par « le bien vivre ensemble ».
Enfin, la question de la place des femmes et des hommes qui assurent le service public doit être reposée. Là aussi, attention aux calculs simplificateurs : les marges de manœuvre se retrouveront d’abord dans la capacité des dirigeants à redonner du sens, de la fierté et une qualité dans les relations de travail.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Retrouver ce qui fait le sens du service public

Votre e-mail ne sera pas publié

Benjamin L.

06/11/2011 11h20

Merci de parler d’action publique et d’évoquer le fait que réformer l’action publique ne revient pas automatiquement à la cloner sur les pratiques du privé (dont on pense trop souvent que la concurrence les rendent efficaces).

Je suis d’accord avec vous, l’action publique est en perpétuel changement face à la société où elle s’insère.

Pour aller plus loin, auriez-vous quelques exemples en tête de ce qu’il faudrait faire ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement