Revue de presse

Sobriété – Eau – Covoiturage – Pollution… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 10 au 16 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Rester sobre – Faire des économies d’énergie et économiques. Tel est le sens des différents plans sobriété lancés par les grandes villes françaises. Comme le souligne Le Parisien, la maire de Paris vise une baisse de la consommation d’énergie de 10%, et environ 60 gigawattheures dès les prochaines semaines. Cela passe par la fin de l’éclairage des façades des bâtiments municipaux dès 22 heures, la baisse d’un degré de la température dans ses bâtiments et l’eau de ses piscines. A plus long terme, des investissements seront réalisés pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments et de l’éclairage public. A Bordeaux (Sud-Ouest), on vise une baisse de 15% des consommations énergétiques et Marseille (Le Figaro) va aussi éteindre ses bâtiments. Nice (BFMTV), de son côté, veut développer les énergies renouvelables. Un des rares plans sobriété qui annonce des mesures pour « faire mieux » et pas seulement pour « faire moins ».

Ça coule de source – Issue des Assises de l’eau de 2019, l’instauration d’un droit de préemption sur les terres agricoles situées sur les zones de captage s’est concrétisée. Actu Environnement rapporte que le décret d’application est finalement paru au Journal officiel après moult modifications législatives et… pressions du monde agricole. Cette disposition, appuyée par les collectivités locales, permet désormais aux préfets de département d’instaurer donc un droit de préemption au profit des communes, groupements de communes ou syndicats mixtes. Selon le ministère, « ce droit doit permettre d’accélérer l’installation de pratiques agricoles favorables à la protection de la ressource en eau ». Le décret détaille toute la procédure [voir aussi notre dossier].

Tenue de route – Selon les derniers chiffres de l’Observatoire national du covoiturage, cités dans un communiqué de l’opérateur Karos, cette pratique connaît une accélération majeure depuis la rentrée. Le covoiturage du quotidien (domicile-travail) constate une hausse de 280% par rapport à la rentrée 2021. Les professionnels visent même une augmentation de 25% par rapport à juin dernier. Dans le détail, la région Ile-de-France est la plus en avance (975 813 trajets covoiturés en un an, pour une moyenne de 18,6 kilomètres par trajet), devant les Pays de la Loire (203 551 trajets, soit une hausse de 459% en un an). Alors que Clément Beaune a réaffirmé sa volonté de développer cette pratique, la part modale du covoiturage du quotidien reste toutefois inférieure à 4% [lire aussi notre article].

Anti-social – Les populations les plus précaires sont-elles les plus exposées à la pollution ? C’est ce qu’a voulu savoir l’institution gouvernementale France Stratégie à travers son étude, publiée ce jeudi, « Inégalités environnementales et sociales se superposent-elles ? ». Et les résultats s’avèrent contrastées. Car si, au niveau national, les ouvriers et les employés semblent surreprésentés dans les communes les moins polluées, certains territoires très exposés aux pollutions multiples sont aussi ceux correspondant à une forte précarité sociale. L’étude précise également qu’elle doit « appréhender la question des inégalités environnementales en distinguant zones agricoles, industrielles et urbaines ».

Ça chauffe – Crise énergétique, suite et pas fin, puisque les lycées sont aussi concernés. France Bleu nous apprend ainsi que la région Nouvelle Aquitaine va débloquer 10 million d’euros pour aider les 142 établissements à payer les factures de chauffage. Selon la région, ces aides viendront soutenir les lycées qui subissent une augmentation de plus de 30% de leur facture. En Occitanie, comme le rapporte Actu.fr, les lycées ne pourront pas chauffer à plus de 19°C cet hiver et la région va poursuivre sa politique de rénovation thermique des établissements et leur végétalisation.

Train de mesures – Et si les régions adoptaient une convention collective usagers pour une tarification unitaire des TER ? C’est l’une des demandes formulées par la Fnaut – et reprise par Ville Rail et Transports – qui permettrait, selon la fédération, de simplifier la « vie des usagers » et, ainsi, de favoriser les déplacements en train. Autre demande : revoir à la hausse les investissements pour combler l’insuffisance de matériel et de personnel. La Fnaut dénonce également le contrat de performance de SNCF Réseau qui, selon elle, « marque un échec grave ».

Contre vents et marées – Un article de 20 Minutes présente les deux recours déposés par huit associations qui demandent au gouvernement d’interrompre le projet de parc éolien en mer d’Oléron. Ces ONG considèrent que l’installation serait trop proche des côtes, ce qui aurait des incidences sur la pêche locale et la conservation des oiseaux.

Et aussi…

A Nantes, la ressource en eau est sous tension en raison de la sécheresse et des grandes marées [Le Monde] ;

La sécheresse fait aussi des dégâts sur les habitations [Le JDD].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP