Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Insertion par le sport

Un centre de vacances sportives « transformant »

Publié le 29/07/2022 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

SPORT-DANS-LA-VILLE-chabotte-une
Sport dans la ville
Sport dans la ville vient de se doter d’un centre national de vacances sportives et de formation, dans la Drôme provençale. L’association a rénové là un site appartenant à une commune populaire de l’agglomération de Lyon et y déploie un projet qui doit soutenir son objectif global : développer les savoir-être des jeunes pour les aider à s’insérer dans le monde du travail. Un projet d’ampleur.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les premiers groupes sont arrivés début juillet de quartiers de Vaulx-en-Velin, Rillieux-La-Pape, Roubaix ou encore Valenciennes et sont à présent relayés par d’autres, pour le mois d’août, membres d’associations des favellas de Rio et Sao Paulo au Brésil, de Harlem à New-York et de Chicago Sud. Pour son premier été de fonctionnement, le centre national de vacances et de formation que Sport dans la ville a ouvert fin juin, au Poët-Laval, dans la Drôme, fonctionne à plein.

Un large partenariat

Cette association nationale d’insertion par le sport a rénové entièrement ce site de quelque 30 ha (sur un ensemble de 107 ha exploité en partie par l’ONF), propriété de Rillieux-la-Pape (lire ci-dessous). Les bâtiments, de 2500 m2 habitables, accueillent une cuisine et un espace de restauration, des salles de réunion et des chambres pour 60 lits. Quelque 70 autres couchages sont proposés, dans de grandes tentes, dans le parc où se trouvent aussi une piscine et des terrains de foot, basket, tennis et volley, plus un jardin en permaculture.

Montant de l’investissement : près de 7,5 M€. Pour le financer, Sport dans la ville a bénéficié de subventions de la région Auvergne-Rhône-Alpes (1,4 M€) et de l’Etat (1 M€ au titre du Fonds national d’aménagement et de développement du territoire, en l’occurrence cette zone rurale qu’est la Drôme provençale). Mais aussi de l’apport de 5 M€ par des partenaires privés, dont la Fondation Bettencourt-Schueller à hauteur d’1 M€.

« Nous soutenons déjà Sport dans la ville depuis 13 ans, par exemple pour de grandes opérations de son action Job dans la ville, parce que nous avons une stratégie d’intervention dans le mécénat social, explique Olivier Brault, directeur général de cette dernière. Ces actions à la gouvernance réfléchie permettent que chacun trouve sa place dans la société ».

Sélectionnés au mérite

Dans cet objectif précisément, ces partenaires, ainsi que la ville de Rillieux-la-Pape, ont participé à l’élaboration d’un projet « transformant » pour les stagiaires du lieu, explique Philippe Oddou, directeur de Sport dans la ville. Ceux-ci sont sélectionnés au mérite : « Dans chacun de nos 55 centres sportifs de France, nous avons des éducateurs sportifs dont un titulaire du brevet d’Etat. Nous chargeons celui-ci de repérer les jeunes ayant un comportement positif, de manière objectivée, avec une grille d’évaluation ».

« Ces enfants ayant affiché ponctualité, régularité, politesse, engagement personnel, respect et bienveillance sont ainsi récompensés par le droit de venir en séjour au centre de vacances, passent ainsi des messages très puissants aux autres, poursuit-il. Les savoir-être sont centraux dans notre projet, parce que sans maîtrise de ces codes comportementaux, l’insertion dans le monde du travail ne fonctionne pas ».

Pour le premier été de fonctionnement, cependant, des « quotas » ont été posés, selon la taille du centre sportif et pour sur-représenter les filles. Objectif : « assurer l’équilibre des groupes », commente Philippe Oddou, mais aussi pour impulser un « bouche-à-oreille » pouvant véhiculer un message en faveur du sport féminin.

Un « bouche-à-oreille » qui doit aussi donner envie à d’autres jeunes de tenter d’accéder à un séjour à La Chabotte. « Pour rassurer les parents et un peu leurs enfants, ceux-ci viennent avec l’éducateur sportif qui les connaît, précise le directeur. Depuis la chute du nombre de colonies l’an passé, les familles appréhendent ces départs ».

Boot camps et formation

Le projet, conçu avec un cabinet spécialisé, repose sur l’apprentissage par l’expérience et la dynamique de groupe, avec 4 « piliers pédagogiques » :

  1. « s’ouvrir aux autres »,
  2. « vivre avec la nature »,
  3. « bouger plus »
  4. « bien se nourrir ».

En effet, outre les activités sportives – réalisées le matin -, les séjours comportent des ateliers artistiques ou encore une participation à la culture du jardin et à la cuisine. Un programme qui sera mis à profit, à d’autres périodes de l’année, pour d’autres profils : Sport dans la ville y organisera des séjours de mobilisation pour des enfants en situation de décrochage scolaire et d’autres, d’accompagnement et de coaching, pour les jeunes porteurs de projets de son programme Entrepreneurs dans la ville.

Enfin, La Chabotte doit permettre des stages d’application pour ceux qui sont en formation dans l’hôtellerie-restauration, l’accueil ou les espaces verts. Déjà, cet été, quatre jeunes préparant le Bafa assistent les 15 encadrants du centre.

Un partenariat « gagnant-gagnant » avec une commune populaire

« La Ville avait acquis le site en 1987, pour y amener des familles en vacances, explique Abdelhasid Daas, adjoint aux sports de Rillieux-la-Pape, commune populaire de l’agglomération lyonnaise, qui en reste propriétaire. Face aux coûts importants, l’idée a été évoquée, en 2014, de le vendre. Mais l’attachement de la population à ce lieu est tel que nous avons plutôt cherché ce que nous pouvions y faire ».

L’élu avait alors poussé pour que soit donné à La Chabotte « un côté sportif » : un terrain de foot et un autre de basket y ont été créés, et les clubs de la commune incités, dans leur contrat d’objectifs signé avec la commune, à y organiser leurs stages de préparation de saison et autres séjours (moyennant un tarif avantageux).

Mais pour développer ce « côté sportif », il fallait un partenaire spécialisé. Rillieux-la-Pape a donc lancé un appel d’offres pour l’exploitation de La Chabotte et a retenu Sport dans la ville. « Notre commune est riche en clubs sportifs, mais nous travaillons beaucoup avec cette association qui utilise le sport comme levier d’insertion de la jeunesse ».

Sport dans la ville anime ainsi, à Rillieux-la-Pape, deux terrains de foot et un de basket, et collabore avec plusieurs clubs, au bénéfice de quelque 700 enfants et adolescents. Ceux-ci représentent d’ailleurs une cinquantaine des 350 jeunes stagiaires de cet été : « Leur séjour à La Chabotte va agrandir leur champ d’expérience, se félicite Abdelhasid Daas. Mais dans la convention de 30 ans que nous avons signée avec Sport dans la ville, nous avons aussi prévu que nos clubs puissent continuer à venir. Nous sommes très fiers de ce partenariat, vraiment gagnant-gagnant ».

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un centre de vacances sportives « transformant »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement